La septième journée  des éliminatoires du Mondial 2018 programmée  mardi 28 mars peut être l’occasion d’une décantation en tête et dans le bas du classement. En tête, on pourrait assister à une échappée belle de l’Arabie Saoudite  et du Japon dans le groupe A et surtout de l’Iran dans le groupe B.

Sur les cinq sélections arabes représentées dans ce dernier tour éliminatoire, une seule, l’Arabie Saoudite, dans la poule B, se trouve réellement en position de valider son billet pour la Russie. En effet, en cas de succès mardi soir à Jeddah face à l’Irak, les protégés  de Bert van Marwijk feront un pas de géant dans cette direction. Et si dans le même temps, le Japon de Vahid Halilhodzic, s’impose devant une Thaïlande à la dérive et qui n’espère plus rien, alors le match au sommet pour le leadership de la poule  opposera en juin prochain les Saoudiens aux Nippons. Et comme la bande au gardien-capitaine Osama Hawsawi  recevra… De son côté, les Emirats arabes unis joueront également une rencontre capitale à Sydney face à l’Australie. La défait y sera interdite car presque mortelle. Un nul ou un succès permettrait aux coéquipiers de Omar Abdulrahman de continuer à espérer accrocher au minimum la troisième place qui garantit l’accès au barrage. D’autant que les Émiratis ont déjà disputé leur double confrontation face au Japon (2-1, 0-2) et à l’Arabie Saoudite (0-0, 0-3).

Un match Marcello Lippi  Carlos Queiroz

 Invaincue, l'Iran peut s'échapper définitivement dès mardi soir

Invaincue, l’Iran peut s’échapper définitivement dès mardi soir

Dans la poule A, la première place est certainement promise à l’Iran. Les Perses sont impressionnants depuis le début de la compétition. L’équipe dirigée par  le Portugais Carlos Queiroz est la seule formation invaincue avec l’Australie et pourrait se retrouver en cas de succès mardi soir à Téhéran face à la Chine -drivée par un autre grand technicien, en l’occurrence l’Italien Marcelo Lippi –  conjugué à une bonne performance de la Syrie en Corée du Sud, avec six voire sept points d’avance sur le deuxième. Autant dire alors que l’affaire serait dans le sac à trois journées de la fin de la compétition. Mais la domination iranienne n’est pas une surprise. Son football compte quatre participations en Coupe du monde dont la dernière au Brésil. Dans ce groupe très relevé, le football arabe est mal parti. Le Qatar n’est pas comptablement éliminé, mais c’est tout comme. Alors qu’il reste un trou de souris pour que la Syrie conserve une chance d’accrocher la troisième place. Le Qatar pourrait d’ailleurs donner un coup de pouce à son voisin arabe en ayant la bonne idée de ne pas perdre mardi  à Tashkent face à l’Ouzbékistan. Il faut rappeler le mérite des Syriens condamnés par la guerre à disputer tous leurs matches  sur terrain neutre.

Programme de la 7ème journée

Groupe A

Séoul: Corée du Sud - Syrie

Téhéran: Iran – Chine

Tashkent : Ouzbékistan - Qatar

Classement

1.Iran, 14 pts (+4). 2. Corée du Sud, 10 pts (+2). 3. Ouzbékistan, 9 pts (+2). 4.Syrie, 8 pts ( 0 ). 5.  Chine, 2 pts (- 5). 6.  Qatar, 4 pts (- 4).

Groupe B

Sydney : Australie - Emirats arabes unis

Saitama : Japon – Thailande

Jeddah: Arabie -Saoudite - Irak

Classement

1.Arabie Saoudite, 13 pts (+7). 2. Japon, 13 pts (+5). 3. Australie 10 pts (+3). 4. Emirats arabes unis, 9 pts (+1). 5. Irak, 4 pts (-2). 6. Thaïlande, 1 pt (- 3 ).