Un mois après, Florentino Perez, président du Real Madrid, s’est enfin exprimé sur le départ de celui qui fut son enraîneur pour la deuxième fois entre 2019 et 2021. Il a d’abord reconnu que Zinedine Zidane  les derniers mois furent  difficiles et stressants  pour le champion  du monde 1998:   » Un coach qui fait quatre conférences de presse par semaine se retrouve épuisé, a-t-il confié au micro de l’émission El Transistor sur Onda Cero.  Il y a eu certaines questions que je n’ai pas comprises. Les gens ont bien traité Zidane et une partie de la presse. Pas une autre partie. Si vous demandez huit fois la même chose en conférence de presse, c’est normal d’être épuisé ».

Perez est également revenu sur la lettre de Zidane publiée pae la quotidien AS dans laquelle ce dernier estimait ne pas avoir été traité avec le respect qui lui était dû par l’institution Real Madrid. Le puissant homme d’affaires espagnol en a profité pour révéler qu’en réalité  le natif de Marseille s’est fixé pour ambition de diriger l’équipe de France :  Je connais Zidane, je n’ai pas été surpris par son départ, c’était l’une des possibilités. Ça a été une année très dure, je me suis battu pour qu’il reste. J’ai essayé de le convaincre tout un après-midi de ne pas partir. Je n’ai pas lu la lettre de Zidane. Celui qui a écrit cette lettre n’était pas Zidane. Je l’aime beaucoup et je lui souhaite le meilleur. Il a l’illusion de diriger la France et il réussira sûrement ». Il n’est pas certain que le technicien franco-algérien, qui est certainement passé à autre chose, daigne répliquer à son ancien patron.

@2022mag.com