La Jordanie n’a pas livré la meilleure prestation de son histoire pour arriver à bout de l’Australie (1-0), championne en titre ,lors de la première journée de la phase finale de la Coupe d’Asie des nations qui se dispute aux Emirats arabes unis depuis le 5 janvier. Mais, selon son sélectionneur, l’équipe à fait preuve d’une combativité incroyable : « Je pense que nous avons fait quelque chose de spécial, a confié  Vital Borkelmans, mais le prochain match est très important. Les deux autres équipes sont aussi des équipes spéciales et des matchs difficiles, et peut-être qu’on pourra se tourner vers le tour suivant « .

Le technicien belge pense avoir réussi à transmettre à ses hommes la combativité dont il a lui mme fait preuve dans sa carrière de joueur :  « Je suis un gars qui a joué pendant de nombreuses années et la confiance que j’ai en tant qu’entraîneur, je la donne aux joueurs. Vous les avez vu mes joueurs, ils étaient comme s’ils avaient trois poumons et qu’ils pouvaient courir pour leur pays. Nous devons le faire à chaque match ».

Vital Borkelmans

Vital Borkelmans

L’ancien sélectionneur adjoint des Diables Rouges de Belgique entre 2012 et 2016  a tenu également à rendre un hommage particulier à son gardien de but Amer Shafi âgé de 36 ans :  » C’est son quatrième tournoi et c’est très spécial, « Le niveau auquel il a joué et la confiance qu’il a donné aux défenseurs étaient incroyables.Cette confiance est très bonne et il est important qu’il donne quelque chose aux joueurs jordaniens ». La Jordanie ne pouvait pas espérer un meilleur départ que ce succès sur  les Socceroos, l’un des grands favoris sinon le grand favori de la 17ème édition de l’Asan Cup des nations. Un autre succès lors de la deuxième journée face à la Syrie et le billet pour les huitièmes sera dans la poche des « Al Nashama »

@Cheikh Mabele