Le Qatar a effectué un parcours édifiant de sang fruit et de solidité à tous les niveaux dans la Coupe d’Asie des nations qui se déroule  aux Emirats arabes unis depuis le 5 janvier. Mais c’est sans doute aucun vendredi en fin d’après-midi que les hommes de Felix Sanchez disputeront le match le plus important de leur carrière toutes compétitions confondues. Ce sera face au Japon. Une montagne à gravir car les Nippons ont été  sacrés  champions lors quatre dernières éditions et ils ont encore montré leurs forces en balayant l’Iran (3-0) en demi-finale.

Ali Almoez, huit buts en sic matches  (photo afc.com)

Ali Almoez, huit buts en sic matches (photo afc.com)

Impressionnant ? Oui, voilà pourquoi le capitaine des Grenats, l’attaquant Hassan Al-Haydos, demande à ses coéquipiers de garder ce calme  et cette sérénité qu’ils affichent depuis le début de l’épreuve : « Ce qui fera la différence, c’est l’état de préparation physique et mental des deux équipes, a-t-il confié jeudi en conférence de presse, le Japon a  eu un jour de repos de plus que nous, mais cela ne changera rien car nous disputerons une finale et  c’est la chose la plus importante pour nous. Je pense que la chose décisive  dans le jeu est de rester calme, tout le monde peut-être excité. Mais rester calme est crucial. Nous devons tous être patients et mettre en pratique ce que l’entraîneur nous recommande. Nous devons être très concentrés et patients. »

r

Qatar : plus qu’un marche avant la gloire (photo afc.com)

Le joueur d‘Al Sadd qui cumule 100 sélections et une grosse expérience en club a voulu trouver les mots pour décrire  le rêve éveillé qu’il vit avec  son équipe : « Il n’y a pas de mots pour décrire ce qui se joue. Et même  si j’ai porté plus de 130 fois les couleurs de mon pays (y compris  chez les  juniors) cela reste  le match le plus important. J’espère que nous pourrons obtenir le résultat souhaité et remporter le titre.Nous avons maintenant une chance de faire l’histoire du football  au Qatar ». Pour rappel, c’est la première que cet Emirat du Golfe, qui aura l’immense honneur d’organiser le Mondial 2022, se voit offrir l’occasion de remporter son premier titre international. Pour le moment, un succès dans la  Coupe des nations du Golfe reste son seul fait d’armes.

@Cheikh Mabele