Le match de la troisième journée du groupe A de la Coupe des nations du Golfe  prévu lundi soir entre le Qatar  et les Emirats arabes unis s’annonce clairement comme une indispensable revanche pour les visiteurs. En effet, les coéquipiers d’Ali Mabkhout  restent sur une terrible défaite  ( 0-4) en demi-finale de la Coupe d’Asie des nations 2019 à domicile face à aux représentants d’un pays avec lequel les relations sont loin d’être au beau fixe.

L’intérêt  est double, puisque le vainqueur de ce choc régional validera son billet pour le dernier carré auquel est déjà qualifié l’Irak qui a dominé les deux protagonistes. Côté Qatar, on semble prêt à relever le défi, même si match nul suffira pour passer en demie.   » Le tirage au sort n’est pas ce que le Qatar aurait souhaité habituellement,  a confié le sélectionneur Felix Sanchez, mais lorsque vous jouez un match et que vous pensez à un match nul, vous pourriez être surpris et perdre. Par conséquent, nous ne jouerons que pour gagner. Le match contre les EAU sera comme un dernier match pour nous. Ce sera un duel difficile, mais nous sommes certains de pouvoir nous qualifier pour les demi-finales ».

Le Qatar n'a besoin que d'un nul pour se qualifier ( photo afc.com)

Le Qatar n’a besoin que d’un nul pour se qualifier ( photo afc.com)

De son côté le sélectionneur des Emirats préfère mettre la pression sur ses hôtes : » Le Qatar est la meilleure équipe du tournoi, a confié le Néerlandais Bert van Marwijk, ils ont commencé leur  projet il y a longtemps et les joueurs jouent ensemble depuis des années.  Nous, nous en sommes  au tout début. Cela date de  quelques mois seulement. Mais je  pense  que l’évolution de  notre équipe va dans le bon sens  et que nos joueurs ont  un bel avenir devant eux. Le Qatar est peut-être la meilleure équipe, mais nous avons encore une chance de nous qualifier pour les demi-finales ».

Une chose est certaine, il y aura un grand perdant ce soir. Le Qatar, champion d’Asie, ne voudra pas d’une tache sur son excellent parcours des deux dernières années. Pour leur part, les Emiratis survivront difficilement à un deuxième crash face à l’ennemi juré. D’autant qu’ils ont fait une entame médiocre dans les éliminatoires combinées  Mondial 2022 – Coupe d’Asie des nations 2023.

@Cheikh Mabele