Il n’est pas le plus vieux (25 ans, le 14 mai),  ni le plus capé, ni celui qui a coûté le plus cher à son arrivé au club mais il est le plus fiable, le plus combatif et sans un doute l’un des plus aimés et respectés des fans du Paris SG. Cette perle rare dans cette période perturbée du champion de France en titre est Marquinhos, le défenseur axial, et milieu défensif  improvisé de Thomas Tuchel cette saison. Depuis que son équipe a plongé de façon étrange dans le marasme, juste après son sacre national. le Brésilien se montre le plus en colère et le plus remonté.

Il a pris la parole après la défaite de mardi soir à Montpellier (2-3)  comme pour sonner la fin de la récréation : « C’est trop facile de vouloir que la saison se termine, a-t-il tonné à l’issue du match en direction de ses partenaires qui auraient l’envie de partir en vacances  mentalement avant la fin du championnat, si on continue à montrer le même visage, cela va être très difficile pour nous. On va prendre des claques de toutes parts, des supporters, des médias. Et on va juste donner raison à tout le monde. On doit changer notre mentalité dès le prochain match. Jusque-là, on avait vécu des moments difficiles, mais on s’en était toujours sorti. On avait relevé la tête, on avait apporté une réponse. Cela fait un moment que l’on ne montre pas un bon visage. C’est seulement si on est ensemble que l’on peut s’en sortir. Il n’y a pas d’autres options. On ne peut pas laisser passer le temps. On ne peut pas faire quatre matches de merde. Que va-t-il se passer sinon ? On est le PSG, on est le champion, on doit montrer un bon visage. On doit prendre du plaisir et donner de la joie aux gens ».

Si l’on est quasi certain que un grand ménage  aura lieu dès l’ouverture du mercato avec peut-être de vraies surprises, Marquinhos lui devrait prendre du galon et  devenir le meilleur relais du staff technique au coeur d’une équipe condamnée à faire beaucoup mieux la saison prochaine. Et pas qu’en Ligue des champions

.@Cheikh Mabele