Tenu en échec à domicile par les Coréens de Jeonbuk Motors (1-1) après sa courte défaite (2-1) à l’aller il y a une semaine, Al Aïn a laissé filer samedi après-midi le titre asiatique, et une place au Mondial FIFA des clubs le mois prochain.

Trophée LDC Asie

Trophée LDC Asie

 Le miracle n’a pas eu lieu. Dominé 2-1 lors de la finale aller à Jeonju, le Al-Aïn émirati, dirigé par Zlatko Dalic, devait impérativement ne pas encaisser de buts, tout en sachant qu’une victoire 1-0 serait suffisante pour l’emporter. Du onze initial aligné une semaine plus tôt, Zlatko Dalic n’avait d’ailleurs procédé qu’à un seul changement, le Brésilien Douglas étant titularisé à la place de Mohamed Abdulrahman. Une façon de placer ses cadres, Omar Abdulrahman en tête, devant leurs responsabilités.

Hélas pour le club émirati, le scénario a très vite pris une autre tournure : après une demi-heure dominée par les Emiratis, c’est bien Jeonbuk qui prenait l’avantage par l’intermédiaire de son remplaçant Han Kyo-won, entré très vite pour pallier la blessure de Ricardo Lopes, sur un corner de Lee-Jae-Sung (30e). La réaction émiratie intervenait quatre minutes plus tard : Al Aïn se donnait les moyens d’y croire quant son Coréen Lee Myung-joo égalisait sur une reprise de volée et laissait Kwoun, le portier de Jeonbuk, sans réaction.

 Al Ain - Jeonbuk (1-1), photo afc.com)

Al Ain – Jeonbuk (1-1), photo afc.com)

Al Ain, une domination réelle mais pas payante

 Ragaillardi par ce but égalisateur, Al Aïn poussait pour prendre l’avantage, et bénéficiait d’ailleurs d’un penalty à la 43e à la suite d’une faute dans la surface sur Asprilla. Le Brésilien Douglas, exécuteur des hautes œuvres, expédiait son tir sur la transversale de Kwoun. Quelques instants plus tard, le coach croate d’Al Aïn, Zlatko Dalic, qui se contenait difficilement sur le banc, était exclu et envoyé dans les tribunes par Ryuji Sato l’arbitre japonais.

En seconde période, la domination émiratie se faisait plus pressante encore, et Jeonbuk pouvait remercier son gardien de but Kwoun, auteur de parades décisives face notamment à l’Emirati d’origine ivoirienne Ibrahim Diaky, entré en toute fin de rencontre. A l’arrivée, Jeonbuk Motors succède au Guangzhou Evergrande (Chine) au palmarès de la LDC asiatique. Une deuxième couronne continentale après celle de 2006 qui lui permettra de disputer dans quelques semaines le Mondial FIFA des clubs au Japon. Jeonbuk affrontera les Mexicains d’America le 11 décembre à Osaka en quart de finale et, en cas de victoire, le Real Madrid en demie. Quant à Al Aïn, vainqueur en 2003 de la LDC, il a perdu sa deuxième finale après l’édition 2005…

 @Samir Farasha

 FINALE DE LA LIGUE D’ASIE DES CHAMPIONS 2016

Match aller (2-1 pour Jeonbuk)

Match retour

A Al Aïn (Hazza Bin Zayed Stadium )

AL Aïn (EAU) – Jeonbuk Motors (CDS) : 1-1 (1-1). Arbitre : M. Sato (JAP). Buts : Lee Myung-joo (34e) pour Al Aïn ; Kyo-Won Han (30e) pour Jeonbuk.

 Al Aïn : Khalid Essa – Fawzi Fayez, Mohammed Fayez (Moh. Abdulrahman, 71e), Mohanad Salem (Saeed Mosabah Salem, 87e), Ismail Ahmed – Ahmed Barman, Myeong-Ju Lee – Caio, Omar Abdulrahman, D. Moreno – Douglas (Diaky Ibrahim, 78e). Entraîneur : Zlatko Dalic.

 Jeonbuk : Soon-Tae Kwoun – Sung-Hwan Cho, Won-Jae Park, Chang-Soo Kim, Hyung-Il Kim – Chul-Soon Choi, Leonardo, Bo-Kyung Kim (Edu, 90e) – Jae-Sung Lee, Dong-Gook Lee (Shin Wook Kim, 58e), Ricardo Lopes (Kyo-Won Han, 5e).Entraîneur: Kang-Hee Choi.