Deux quarts de finale aller sont au programme ce vendredi : Sétif- Wydad et Horoya – Ahly du Caire. Suite du programme samedi avec le choc tuniso-tunisien Espérance de Tunis – Etoile du Sahel.

C’est un déplacement périlleux que celui de cet après-midi à Conakry pour le Ahly du Caire. Les hommes de Patrice Carteron défient un Horoya en forme, qui vient de se qualifier pour la finale de la Coupe nationale et surtout, qui sera totalement décomplexé après avoir terminé deuxième de sa poule de LDC derrière le Wydad, champion sortant.

Pour ce rendez-vous, les Diables rouges du Caire sont privés de plusieurs joueurs importants (Junior Ajayi, Sulaya notamment) mais ils surferont sur leur belle invincibilité du moment. Depuis l’arrivée du technicien français, début juin, ils n’ont perdu aucune des douze rencontres disputées, qu’elles soient amicales, en championnat, en Ligue des champions arabes ou en LDC africaine.

Le Horoya souffre d’un souci récurrent d’efficacité devant le but, tandis que le AHly, hormis son écart en phase de poule contre Kampala CCA (4-3) concède très peu de buts. Les Egyptiens courent après leur couronne continentale perdue en 2013 et cela passera par une grosse performance sur le gazon du 28-septembre de Conakry.

Autre curiosité, ce match sera un choc entre deux techniciens français : Carteron, de retour en Egypte après avoir dirigé Wadi Degla il y a deux ans, et Victor Zvunka, présent sur le banc du HAC depuis trois ans.

ES Rétif: l'ambiance sera très chaude au stade du 8 ma 1945 (photo page Facebook officielle de l'ESS)

ES Rétif: l’ambiance sera très chaude au stade du 8 ma 1945 (photo page Facebook officielle de l’ESS)

L’autre affiche du jour, ou plutôt de la soirée, met aux prises l’Entente de Sétif, champion d’Afrique 2014 et le Wydad de Casablanca , champion en titre.

L’ESS, qui a coiffé sur le poteau le DHJ marocain et le Mouloudia d’Alger en phase de poule, s’appuiera sur la culture tactique de son coach, le Marocain Rachid Taoussi qui connait très bien le navire wydadi.

Le WAC a perdu son premier match de Botola, vendredi passé contre l‘Olympique de Safi (2-1) et Abdelhadi Sektioui, qui a succédé au Tunisien Faouzi Benzarti sur le banc, n’aura aucun mal à remotiver un effectif qui a toujours faim de victoires.

Sétif, qui reçoit, est en confiance et n’a plus perdu de match depuis le 25 aout contre Aïn Milla  (1-0) en championnat. Les Djabou et Bouguelmoiuna devraient certainement s’illustrer sur cette scène continentale qu’ils commencent à affectionner.

A suivre samedi l’entrée en lice des deux représentants tunisiens en LDC, l’Espérance de Tunis qui reçoit en soirée l‘Etoile du Sahel. Un choc qui intervient alors que l’Etoile est 4e après deux journées de championnat (une victoire, un nul) tandis que les Sang et or n’ont livré qu’un seul match, remporté contre Tataouine (2-0).

Suite des quarts de finale de Coupes d’Afrique, en Coupe de la Confédération, dimanche après-midi avec le Raja Casablanca en déplacement au CARA de Brazzaville, la Renaissance de Berkane (MAR) en visite à Kinshasa chez le Vita Club. Enfin, le choc entre les Egyptiens d’El-Masry Port-SaÏd, qui accueillent l’USM Alger.

A noter que tous les matches retour, en LDC comme en CDC, se dérouleront dans une semaine.

@Samir Farasha