Le match Galatasaray – Real Madrid sent la poudre car, avec un seul point au compteur chacune ,  Il opposera deux équipes en mal de points dans cette édition de la Ligue des champions. Les Turcs, qui auront moins à perdre,  recevront un  géant espagnol  qui risque gros en cas de nouvel échec. D’où  le grand intérêt de ce choc méditerranéen.

L’attaquant algérien Sofiane Feghouli, qui entame sa deuxième saison à Istanbulse fait une joie de croiser le chemin d’un adversaire qu’il a souvent affronté lorsqu’il était joueur du Valence CF. Et pour lui, il ne sera question que de victoire mardi soir  :  » Quand je joue au football, il faut toujours gagner, peu importe le rival, a-t-il expliqué dans u bel entretien accordé au site espagnol spécialisé  as.com,  le Galatasaray est un grand club avec 30 millions de fans et ne pense qu’à la victoire J’ai souvent joué contre Madrid et ce sont des souvenirs uniques que je garderai toute ma vie, mais pendant le match, j’essaierai d’aider mon équipe à remporter la victoire. L’essentiel est d’être appliqué, de pratiquer un beau jeu et de se battre pour gagner. C’est ma vraie motivation pour ce match ».

En même temps, le Fennec reconnaît que même affaibli par l’absence de quelques cadres, le Real Madrid reste une redoutable machine :  » Une équipe comme Madrid a 25 joueurs de  haut niveau tout disponibles tout au long de la saison et pour lesquels les rotations ne sont ni un problème ni un prétexte pour déjouer ».  Par ailleurs, le natif de Paris ne pense pas que  l’entraîneur des Merengue, Zinedine Zidane, soit en danger :  » On le sait, en football, tout va très vite et les gens ne sont pas patients. Cependant, Zidane a une excellente feuille de route avec le Real, il  est en tête de  la Liga et la Ligue des champions reste  sa compétition préférée. Je ne vois personne mieux que lui  pour conduire Madrid. En compétition européenne, il faut être bon dès le deuxième tour, pas en octobre ».

@2022mag.com