Il s’en est fallu de peu pour que l’ES Sétif passe à la trappe dès le premier tour de la Couoe arabe des clubs. Vainqueurs du match aller  à Zagreb  il y aune semaine face à Al Ain (2-1), les Aigles Noirs ont lâché du lest au retour ( toujours à Zagreb). Battus (0-1, but d’Amuah Diaky ), ils n’ont dû leur qualification qu’au fait d’avoir inscrit deux buts à l’exterieur contre un seul aux coéquipiers de Omar Abdulrahman.

Leur entraîneur a tenté d’expliquer ce  relâchement :  » Effectivement, mes joueurs étaient fatigués, a confié en conférence de presse le Marocain Rachid Taoussi,  il ne faut pas oublier que nous avons livré trois rencontres d’un niveau assez élevé en l’espace de quelques jours sans avoir le temps nécessaire pour la récupération et la préparation. Ce n’est pas facile de gérer autant de matches décisifs dans un laps de temps court. Malgré cela, mes joueurs se sont battus de bout en bout de toutes leurs forces. Je tiens d’ailleurs à les saluer pour avoir tenu le coup jusqu’au bout ».

Un coup de moins bien étrange quand on sait que les Sétifiens sont en mode compétition depuis trois semaines avec déjà deux matches de Ligue des champions d’Afrique dans les jambes, alors que leurs adversaires  étaient encore en stage en Croatie. Un avertissement sans frais à quatre jours du début de championnat de Ligue 1. L’ESS recevra l’ USM Bel Abbès  le 11 août.

@Cheikh Mabele