Les débuts d’ Alberto Zaccheroni à la tête de la sélection nationale des Emirats Arabes Unis n’ont pas été à la hauteur de la stature de l’Italien. Son  équipe a été battue dimanche à domicile par la très modestes formation de Haïti (0-1). En dépit de l’immense déception, le meneur de jeu Omar Abdulrahman, qui revenait de blessure,  a pris ma défense du technicien italien : « C’était un bon test pour nous,  a confié le maestro d’Al Ain en conférence de presse, nous travaillons bien avec Zaccheroni et il a besoin de plus de temps comme nous avons besoin de plus de temps pour comprendre ses choix tactiques. »

Omar Abdulrahman

Omar Abdulrahman

L’autre star d’Al Ain, le gardien de  Khalid Essa, veut surtout retenir le bel état d’esprit du groupe:  » Nous avons joué ensemble pour la première fois sous sa direction, peu importe le résultat, Je pense que l’équipe n’a pas joué avec un tel  état d’esprit, depuis longtemps.  Nous nous sommes battus pour chaque ballon. Nous avons menacé le but d’Haïti à plusieurs reprises, mais nous n’avons pas pu marquer. Alors que marquer est la chose la plus importante dans n’importe quel match de football. Zaccheroni est un excellent entraîneur, il a eu une belle carrière et tout le monde sait que c’est un grand nom du football mondial  Il s’occupe très bien de tous les joueurs, il nous traite également. Pour lui, il  n’y a pas de grand joueur et de  petit joueur. »

L’ancien sélectionneur du Japon  a l’occasion de montrer  que la défaite contre Haïti n’est qu’un accident en  affrontant l’Ouzbékistan mardi  à  Al Ain. Il faut rappeler que les coéquipiers d‘Ali Mabkhout  n’ont plus de matches officiels à disputer avant  l’Asian Cup 2019  que les Emirats organiseront. Ce qui devrait laisser du temps à Zaccheroni pour bien préparer un groupe déjà talentueux.

@Cheikh Mabele