Premier rendez-vous officiel de la saison qui démarre dans quelques jours, la Supercoupe (édition 2019-20…) a été remportée samedi soir par l’US Monastir aux dépens de l’Espérance de Tunis (1-1, 5 tab à 3). Un premier succès, forcément historique, dans cette épreuve, face au champion national, en particulier pour le coach Afouène Gharbi.

Pour les supporters Sang et Or, c’était d’abord l’occasion de découvrir la nouvelle identité de jeu proposée par le nouvel entraîneur, Radhi Jaïdi, enfant du club qui a succédé à Mouine Chaabani. Pour ce match de gala, Jaïdi était cependant privé de quelques pièces importantes, Fousseini Coulibaly, Hamdou El-Houni, Mohamed Ali Yaâcoubi et Anice Badri.USMO-victoire-championnat

C’est pourtant l’EST qui a ouvert la marque d’entrée, par Mohamed Ali Ben Romdhane, sur une erreur du gardien de l’USMO (4e). Mais les Bleus réagissaient et égalisaient par l’intermédiaire de l’excellent Houssem Tka (31e).

C’est finalement la loterie des tirs au but qui a souri à l’USMO (5-3) et notamment à la cohorte des anciens joueurs venus du championnat ivoirien, Ousmane Ouattara, Ben Boris Roger Aholou (BEN) ou encore Youssoufou Oumarou (NGR, ex FC San Pedro). Pour l’anecdote, le seul penalty manqué par l’EST fut l’oeuvre de Ghilane Chaalali.

Prochain rendez-vous pour l’EST, samedi prochain, face au CS Sfaxien pour l’édition 2020-2021 de la Supercoupe de Tunisie. D’ici là, Jaïdi devrait récupérer quelques absents…

@Samir Farasha