C’est arrivé avant même le coup d’envoi officiel de la saison. Deux techniciens, Ridha Jeddi (USBG) et Mohamed Ali Maâlej (UST), ont été limogés alors même que le championnat, exercice 2021-2022, n’a même pas encore débuté ! Jeddi, qui dirigeait l’US Ben Guerdane, s’est pourtant qualifié pour le tour suivant en Coupe de la Confédération puisqu’il a écarté l’AS Police du Niger le week-end passé (3-1, 0-1). Selon le quotidien tunisien « La Presse », il paie un début de saison laborieux et a été remplacé par Kamel Zaïem. Ce dernier, s’il est confirmé, héritera en compétition africaine des Marocains de la Renaissance de Berkane, un gros morceau. Sera-t-il lui aussi le fusible à faire sauter de ses dirigeants ?

Mohamed Ali Maâlej ( photo Mosaïque FM)

Mohamed Ali Maâlej ( photo Mosaïque FM)

Quant à Maâlej, il n’a même pas eu le temps de s’exprimer pleinement avec l’US Tataouine. « La Presse » évoque son renvoi pour « insuffisance de résultats en matches amicaux et surtout visage et prestation très peu convaincants et nullement rassurants du groupe, et ce, à trois semaines avant le coup d’envoi ». Les Tataouinis ont disputé cinq matches qui se sont soldés par deux défaites face à l’USBG et l’EST et trois nuls avec l’USBG, le CSHL et le ST. Un bilan sans aucune victoire donc, pour cette équipe grandement renouvelée au cours du mercato d’été puisqu’elle a enregistré l’arrivée de treize recrues. Bon courage à son successeur…

@Samir Farasha