Les deux nations du football arabe ont débuté aujourd’hui le tournoi olympique à Tokyo sur des notes mitigées. L’Egypte a réussi un superbe résultat face à l’Espagne et ses vedettes (0-0), tandis que les Saoudiens perdaient de justesse devant la Côte d’Ivoire de Kessié…

Ce n’est pas un mince exploit que les jeunes Pharaons d’Egypte ont réalisé, ce jeudi à Sapporo face à l’Espagne, championne d’Europe espoirs. Ce nul (0-0) prend en effet une valeur toute particulière à la lueur de la composition de l’équipe alignée par Luis De la Fuente, avec Unai Simon dans le but, mais encore Pau Torres, Eric Garcia, Pedri et Mikel Oyarzabal, autant de joueurs aperçus quelques semaines plus tôt lors de l’Euro ! 

Lorsqu’on connaît le mental des Egyptiens, on peut imaginer que la présence de ces authentiques joueurs A a vraiment servi de levier de motivation. Shawki Gharib, le sélectionneur, n’a pas eu à se forcer pour trouver les bons mots face à une sélection considérée comme l’une des favorites du tournoi final organisé au Japon.

Egypte 0 Espagne 0

Egypte 0 Espagne 0

De son côté, Gharib a pu aligner lui aussi une sélection renforcée par les Ahlaoui récents vainqueurs de la Ligue des champions : Mohamed El-Shenawy dans le but, Akram Tawfik le latéral droit ou encore l’excentré gauche Taher Mohamed, sans oublier l’attaquant Mohsen Salah. C’est ce groupe qui est parvenu à contrarier les plans de l’Espagne. Les Pharaons rejouent dimanche contre l’Argentine.

De son côté, l’Arabie saoudite s’est inclinée (2-1) à Yokohama face à des Eléphants ivoiriens très motivés, bien organisés et surtout, qui ont eu la réussite, notamment en fin de match, lorsqu’une frappe saoudienne s’est écrasée sur la transversale de Tapé Eliazer.

Avant cela, les protégés du coach Saad Al-Shehri avait été les premiers à se mettre en évidence mais pas dans le bon sens, en ouvrant la marque juste avant la pause… contre leur camp ! Le défenseur central Abdulelah Al-Amri, d’Al-Nassr, qui a inscrit le but initial de cette rencontre (39e), permettant aux Eléphants de prendre un but d’avance (1-0). Pas pour longtemps puisque les Saoudiens, au jeu délié, égalisaient juste avant la pause par l’intermédiaire du trentenaire d’Al-Hilal, Salem Al-Dawsari (44e, 1-1) sur une passe d’Al-Shahrani. 

Les Eléphants ont surpris les Faucons Verts

Les Eléphants ont surpris les Faucons Verts

En seconde période, les Ivoiriens reprenaient l’avantage après l’heure de jeu. Amad Diallo déboulait dans le couloir droit et centrait pour la vedette du groupe, Frank Kessié. Le milieu de terrain du Milan AC contrôlait puis pivotait avant de frapper au but. Mohamed Al-Yami, le gardien, ne parvenait pas à repousser le tir puissant au ras du poteau (2-1, 66e). Par la suite, la fatigue se faisait sentir et l’Arabie saoudite en profitait pour bouger un adversaire de plus en plus en difficulté. Mais les Ivoiriens s’imposaient 2-1 après six minutes de temps additionnel. L’Arabie saoudite devra se réveiller dès dimanche face à l’Allemagne, battue par le Brésil…

@Samir Farasha 

LES ÉQUIPES

Sapporo : Egypte – Espagne, 0-0

Egypte : Le Shenawy ; El Eraki (Fouad, 89′), Galal, Hegazy, Hamdy, Fatouh (Mohsen, 62′) ; Tawfik, Ashour (Hamdi, 62′) ; Taher Mohamed (Adel, 62′), Yasser Rayan, Sobhi (Ramadan, 90′).Entraîneur:Gharib Shawky

Espagne : Unai Simon ; Mingueza (Vallejo, 20′), Eric Garcia, Pau Torres, Miranda ; Pedri, Merino (Carlos Soler, 68′), Ceballos (Moncayola, 45′) ; Asensio (Bryan Gil, 68′), Oyarzabal (Rafa Mir, 68′), Dani Olmo. Entraîneur: Luis de la Fuente