A quelques heures du grand match de gala qui oppose à Doha l’Espérance de Tunis au Raja de Casablanca, 2002mag s’est penché sur l’histoire de cette compétition créée en 1993. Où l’on découvre que Tunisie et Maroc comptent jusqu’à présent le même nombre de victoires…

C’est une première. Jamais depuis 1993 et sa création par la CAF, la Supercoupe d’Afrique ne s’est déroulée hors du continent. La 27e édition que s’apprête à accueillir dans quelques heures le Qatar, Doha et son stade Jassim Bin-Hamad, celui d’Al-Gharafa, est par conséquent assurée d’entrer dans l’histoire.

L’édition 2019 met aux prises deux cadors continentaux mais aussi deux géants du football arabe. D’un côté, le vainqueur de la dernière Ligue des champions d’Afrique, l’Espérance de Tunis, toujours en lice au stade des quarts dans l’édition 2019. De l’autre, le Raja de Casablanca vainqueur de la Coupe de la Confédération 2018, éliminé en poule dans l’édition suivante.

L'ES Tunis victorieuse en de la LDC 2018 défendre son titre  photo cafonline.com)

L’ES Tunis victorieuse en de la LDC 2018 défendre son titre photo cafonline.com)

L’Espérance a déjà disputé trois Supercoupes avec un bilan mitigé : une victoire en 1995 et deux défaites (1999, 2012). Pour sa première apparition en 1995 à Alexandrie, Taraji n’avait fait qu’une bouchée des Congolais du DC Motema Pembe (3-0). Le club devenait au passage le premier club tunisien à l’emporter.

Quatre ans plus tard, les Sang et or étaient de retour, cette fois à Abidjan, pour affronter la jeune classe de l’ASEC, les fameux Académiciens. Les coéquipiers de Chokri El-Ouaer s’inclinèrent 3-1 après prolongation pour ce qui marqua le début de la grande aventure des Dindane, Copa Barry, Kolo Touré et autres Zezeto.

La troisième et dernière finale remonte à 2012, au stade de Radès. Chez elle, l’Espérance perdit le match qui l’opposait aux Marocains du Moghreb (MAS) de Fès à l’issue de la séance des tirs au but (1-1, 4 tab à 3).

Le Raja, quant à lui, a également déjà remporté la Supercoupe, c’était en 2000. Apparu une première

Raja vainqueur de la Coupe de la Confédération 2018

Raja vainqueur de la Coupe de la Confédération 2018

fois en finale lors de l’édition 1998 contre l’Etoile du Sahel, dans ce qui constituait le tour premier duel tuniso-marocain, le Raja -qui accueillait au stade Mohamed V- s’était incliné aux tirs au but (4-2) après un match nul prolifique en buts (2-2).

En 2000 cependant, l’Aigle vert s’imposa chez lui à Casablanca aux dépens de l’Africa Sport d’Abidjan (2-0), grâce à des buts signés Bouchaïb El Moubarki (52e) et Mohamed Armoumen (86e). A cette occasion, le Raja de feu Oscar Fullone devint le premier vainqueur marocain de la Supercoupe.

Au total, la Tunisie compte trois victoires en Supercoupe : l’Espérance en 1995, l’Etoile du Sahel en 1998 et 2008. Le Maroc ne fait pas mieux, avec le Raja en 2000, le MAS de Fès en 2012 et le WAC en 2018. Le pays qui détient le plus de succès dans cette compétition reste l’Egypte (9 victoires, 6 pour le Ahly, 3 au Zamalek) suivie par la Tunisie, le Maroc et la RD Congo, avec trois titres. L’Algérie compte un seul succès (ES Sétif, 2015).

Vendredi soir, qui du Maroc ou de la Tunisie prendra l’avantage ? L’Espérance et le Raja se sont déjà affrontés dans un match au sommet. c’était en finale de la 3e éditions de la Ligue des champions d’Afrique. Après un match aller sanctionné par un nul blanc (0-0), la finale retour à Tunis s’était terminée par la victoire du Raja 4 tirs au but à 3. Azaiez pour l’Espérance avait raté un penalty durant la rencontre. Le Raja part en qualité d’outsider, ainsi que son entraîneur, le Français Patrice Carteron, le rappelait encore lors de la conférence d’avant-match. L’occasion est belle peut-être pour le Raja de se faire pardonner son élimination en CDC africaine, en décrochant ce titre l’année de ses 75 ans.

Attention quand même, car l’Espérance, club centenaire qui fêtera cet anniversaire tout au long de l’année, compte bien faire oublier le fait que ce match se joue loin de Tunis en le remportant. Le club en a fait la promesse à ses bouillants supporters, et sera très soutenu à Doha où il compte également de nombreux suiveurs. Rendez-vous à partir de 17h pour ce match, sur lequel 2022mag reviendra samedi en détails.

@Samir Farasha

Le palmarès

1993 Africa Sports

1994 Zamalek

1995 Espérance Tunis

1996 Orlando Pirates

1997 Zamalek

1998 Etoile du Sahel

1999 ASEC Abidjan

2000 Raja Casablanca

2001 Hearts of Oak

2002 Al-Ahly

2003 Zamalek

2004 Enyimba 

2005 Enyimba 

2006 Al-Ahly

2007 Al-Ahly

2008 Etoile du Sahel

2009 Al-Ahly

2010 TP Mazembe

2011 TP Mazembe

2012 MAS Fès

2013 Al-Ahly

2014 Al-Ahly

2015 Entente Sportive Sétif

2016 TP Mazembe

2017 Mamelodi Sundowns

2018 Wydad AC Casablanca