Ramy Bensebaini est bien dans ses baskets à Rennes. Le défenseur international algérien s’est bien adapté à la Bretagne et est devenu un pion essentiel du système rennais. Bien utilisé par son ancien entraîneur Christian Gourcuff, il a été adoubé par son successeur Sabri Lamouchi. Et le Fennec se dit satisfait de tout ce qu’il vit pour le moment:  » Notre force aujourd’hui, c’est notre groupe. Tout le monde travaille pour le collectif, a-t-il confié dans un entretien accordé au site officiel du club, si une individualité sort du lot c’est parce qu’elle a bénéficié du bon travail de toute l’équipe. On n’atteindra pas nos objectifs en se reposant sur un ou deux joueurs ».

Evoquant son positionnement sur le terrain, le joueur formé au Paradou AC ne fait pas la fine bouche. Sa polyvalence est en train même de lui profiter puisqu’il a disputé vingt cinq matches sur trente en Ligue 1 :  » Pour l’instant, le coach me fait jouer latéral gauche. Je m’adapte, ça fait partie du job. S’il me demande de basculer dans l’axe, j’occuperai le poste avec plaisir. Ça me motive encore plus. Chaque saison est une nouvelle étape. On est tous à la recherche de la régularité. D’avoir pu jouer plus d’une vingtaine de match à ce stade de la saison, ça prouve que je travaille bien, que je progresse. J’ai de plus en plus de repères sur le terrain. Avec l’arrivée de Sabri Lamouchi, j’ai appris à gérer les temps forts et les temps faibles ».

Cela tombe bien pour l’équipe d’Algérie qui a connu beaucoup de problèmes défensifs ces deux dernière années et qu’il dit s’apprêter à retrouver avec plaisir pour disputer deux matches amicaux contre la Tanzanie à Alger le 23 mars puis entre l’Iran le 27 mars à Graz en Autriche.
@Cheikh Mabele