Nul ne sait si la petite mais très précieuse victoire du Raja Casablanca contre les Sud-africains d’AmaZulu FC  (1-0)  lors de la première journée du groupe B de  la Ligue des champions va remonter le moral des détenteurs du trophée de la Coupe de la Confédération qui restaient sur une série de quatre matches nuls en Botola et toujours derrière leur frère-ennemi casablancais,le Wydad.

273901629_4856505547795903_6939856979309472208_nUne chose est sûre néanmoins, ce match remporté à l’arrache donnent une respiration à l’entraîneur Marc Wilmots sous la menace d’un limogeage depuis des semaines. Le Belge reconnait que tout n’a pas été parfait ce weekend, mais il aimerait que tout le monde reconnaisse qu’il y a eu un  léger mieux dans le contenu: «On a fait un match presque parfait, a-t)il confié en conférence de presse, avec une pression haute et plusieurs occasions créées. Même si nous avons raté plusieurs occasions, la chance a enfin tourné en notre faveur, car durant nos quatre derniers matches, on s’était contenté de résultats de parité, alors qu’on méritait mieux et ça commençait à peser. Donc au niveau mental pour le public, prendre trois points, ça soulage. Les joueurs faisaient beaucoup d’efforts, mais on péchait au niveau de la finition. On a encore des progrès à faire devant le but ».

 Vous voulez une preuve que ses dirigeants ne lui font qu’à moitié confiance ? L’ancien sélecrionneur des Diables Rouges a suivi son premier match de lDC  en tribune… car l’administration du Raja avait « oublié » de l’inscrire sur la liste africaine. Prochain rendez-vous d’importance pour les Verts  un déplacement en  dans l’Est de l’algérie pour affronter l‘ES Sétif dans un derby maghrébin incandescent.

@Cheikh Mabele