Pris en grippe par une partie des supporters du Raja Casablanca  à partir du moment où l’ équipe a été éliminée de la Ligue des Champions et reversé en Coupe de la Confédération, Jamal  Sellami  a  d’abord évoqué son départ  du banc  juste après le match  victorieux contre le Pyramids FC (2-0) avant de retarder sa démission pour pouvoir  finir le travail face  aux Egyptiens. Et c’est donc après un  succès retentissant au Caire (3-0) qu’il a rendu son tablier.

Une sortie à la hauteur de son talent. Depuis, le Raja lui a trouvé un successeur en la personne du technicien tunisien Lassaâd Jardi  Chabbi. Ayant retrouvé se liberté de parole, l’homme qui avait mené les Lions de l’Atlas  à la victoire au CHAN 2018 donné quelques informations sur cette période où il a été sous pression dans son club de coeur. »

« Je me suis séparé de l’équipe dans de bonnes conditions pour moi, a-t-il confié dans un entretien accordé à la chaine arabophone Arryadia,  au moins parce que j’ai préféré partir quand j’ai senti que les choses n’allait plus très bien. Ma démission avait pour objectif de lever la pression et pour que le Raja perdure. J’ai été récemment pris pour cible par certaines parties, et malheureusement le public les a suivies et a oublié de protéger l’équipe ».

Le natif de Casablanca a rappelé avoir rempli sa mission dans  les grandes lignes  et  qu’il avait promis dès le premier jour qu’il ne s’accrocherait pas au poste lorsque le jour viendra où on ne voudrait plus de lui. Et s’il a renoncé à son envie de départ au lendemain du titre de champion du Maroc aux dépens du rival intime, le Wydad, c’est parce que le  président Ziyat  l’en avait empêché : « Alors j’ai décidé de rester afin de préserver la stabilité technique, j’ai fais preuve de patience et de sacrifice et nous avons  obtenu de bons résultats. Notre première défaite est survenue face au Wydad ».  Ce départ négocié a permis  néanmoins aux  deux parties de se quitter sur une bonne impression et de ne pas insulter l’avenir.  Encore relativement jeune entraîneur, Sellami a souvent rappelé son amour pour  les Vert et Blanc. L’avenir peut réserver des surprises.

@2022mag.com