Egal à lui même, Carlos Queiroz, le sélectionneur des Pharaons, n’a pas fait preuve d’exubérance au lendemain du triomphe comptable face au Soudan (5-0) lors de la deuxièlme jounée de la phase de groupes de la Coupe arabe des nations FIFA, comme il n’avait pas montré d’inquiétude après le succès laborieux devant le Liban (1-0).

Mais comme souvent, l’ancien entraîneur du Real Madrid et  ancien sélectionneur  du Portugal, dit que le match le plus important est le suivant. Et ce match va opposer ses hommes aux Fennecs d’Algérie avec pour projet de gagner le derby nord -africain et finir en tête du groupe D. Pour éviter peut-être  de croiser le Maroc, l’autre foudre de guerre du tournoi, en quart de finale.

Carlos Queiroz

Carlos Queiroz

 » Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli et je suis très heureux aussi  pour  les fans, a confié le technicien portugais en conférence de presse, nous avons joué un bon match, nous avons obtenu trois points et nous nous sommes qualifiés pour le tour suivant, maintenant nous devons nous préparer pour le prochain défi. Il y a beaucoup de nouveaux joueurs dans l’équipe nationale, et ce tournoi est une opportunité pour eux de grandir ensemble et de montrer leur talent. Toutes les équipes ici ont le droit de rêver de remporter le titre. On en rêve aussi, mais mon rêve maintenant c’est de préparer le prochain match contre l’Algérie. Nous respectons l’équipe algérienne, mais le plus important pour nous est de nous concentrer sur notre travail… »

Le choc entre deux sélections ( même privées de leur armada d’expatriés respective)  qui ne se sont plus croisées depuis  la phase finale de la CAN 2010  (large succès 4-0 des Pahraons ) est sans doute l’affiche de cette Coupe arabe. Les organisateurs ont prévu un match à guichet fermés. Un sacré événement à Doha.

@Cheikh Mabele