Le fringant et  très sympathique défenseur latéral droit du Paris SG, Thomas Meunier a pris de l’assurance au fil des matches disputés en Ligue 1. Installé au poste notamment durant l’absence  de Serge Aurier, le présumé titulaire, l’international belge n’est plus un simple joker ou remplaçant de luxe. En tout cas, il compte bien compliquer la tache à la fois de son concurrent et de son  entraîneur:  « On me voit moins comme une doublure ou une roue de secours mais plus comme un sérieux prétendant pour une place de titulaire, a-t-il confié  au site de la radio télévision belge, rtbf.be, je m’aligne sur le niveau de Serge Aurier qui est quand même un très bon joueur. Je me suis inspiré de son jeu et de ses qualités pendant plusieurs semaines pour combler un peu mon retard sur lui. Je n’ai jamais eu beaucoup de patience et cela me rendrait dingue de rester sur le banc. C’est le choix du coach. Maintenant, c’est un peu comme avoir le choix entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. C’est un dilemme. Ici, avec Serge et moi, j’ai envie que cela devienne comme cela et que le choix du coach devienne très difficile. On est là pour lui compliquer la vie ». C’est tellement vrai, que pour le match de l’année prévu mardi face au FC Barcelone en huitième de finale de la Champions League, les observateurs n’ont aucune certitude sur le joueur que choisira d’aligner l’entraîneur basque. Lequel doit avoir la migraine.

@Cheikh Mabele