Quelques heures après que le rideau soit tombé sur l’année 2020 et une victoire face à Strasbourg (4-0) lors de la 17e journée de Ligue 1, la direction du Paris SG a annoncé le limogeage de l’entraîneur Thomas Tuchel. Il est remplacé au pied levé par l’Argentin Mauricio Pochettino  sans club depuis son départ de Tottenham en novembre 2019.

 Le technicien allemand, qui a réalisé une belle saison 2019-2020 avec quatre trophées nationaux, Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue et trophée des champions, et une finale de la Ligue des champions perdue faca au Bayern Munich (0-1), a été fragilisé  par des résultats  et des prestations médiocres depuis le début de la saison 2020-2021. Pour la première fois depuis 2016, le Paris SG ne vire pas en tête à mi-parcours en ligue 1 dépassé par Lyon et Lille  même si l’écart (1 point) est anecdotique.

Mauricio Pochettino

Mauricio Pochettino le successeur de Tuchel 

Mais ce qui a plombé le parcours du technicien allemand, c’est   aussi  son échec  à donner  une identité de jeu à son équipe  et surtout une  communication négative vis-à-vis du club. On se souvient de ses critiques appuyées et répétées à propos du mercato estival jugé pas à la hauteur  et la  réplique sèche du directeur sportif Leonardo qui a tenu à marquer son territoire.

La dernière   sortie médiatique  (mercredi) de l’ancien entraîneur du Borussia Dortmund au micro de la chaine allemande  Sport 1 dans laquelle il critiquait la gestion « particulière » du club francilien est venue confirmer l’effritement de la relation de l’entraineur avec  l’institution faîtière : « Honnêtement, lors des six premiers mois, je me suis demandé : suis-je toujours entraîneur ou suis-je un politicien du sport, un ministre des Sports ? Où est mon rôle d’entraîneur dans un tel club ?  Parfois, c’est très facile, parfois, c’est un grand défi, car un club comme le PSG présente de nombreuses influences qui vont bien au-delà des intérêts de l’équipe ». Une charge incompréhensible comme si le technicien était dans la provocation et qu’il cherchait à se faire virer. La réaction de la direction n’a pas tardé. Cela dit, la rapidité avec laquelle le club a choisi son successeur laisse imaginer que ce licenciement était déjà programmé.

@Cheikh Mabelé