Le suspens  reste entier concernant le nombre d’équipes qui participeront à la Coupe du monde dès l’édition 2022 . 32  ou 48 ? Une chose est sûre, le président de la FIFA, Gianni Infantino, initiateur zélé de l’augmentation du nombre de qualifiés, persiste et signe: il fera tout pour y parvenir en donnant rendez-vous  le 5 juin à Paris lors du congrès de l’institution faîtière du football mondial. Mais pour atteindre son objectif, il sait qu’il doit convaincre le pays organisateur, le Qatar, d’accepter l’idée et surtout de partager  partiellement cet événement avec ses voisins, sans doute le Koweït et Oman :  » Nous avons un sujet sur la table que nous aborderons  peut-être également au congrès de la Fifa, a-t-il confié ce weekend alors qu’il participait à Kuala Lumpur à l’assemblée générale élective du président de la Confédération asiatique de football (AFC), et cette question sur la table est  celle de l’augmentation  de 32 à 48 du nombre d’équipes participant à la Coupe du monde ».

Qatar 2022

Qatar 2022

Avant de rappeler les résultats obtenus sur ce sujet lors du conseil de la FIFA tenu en mars à Miami : « Les résultats du sommet ont été très clairs: 90% des associations souhaiteraient passer à 48 équipes. Bien sûr, le développement du football dans le monde entier serait  stimulé si 16 autres pays participent à une Coupe du monde et  nous analysons cela avec nos partenaires au Qatar. Partager quelques matches avec quelques pays voisins est bien sûr une option. Cela en fera une véritable Coupe du Monde pour toute la région du Golfe. Ce serait une belle réussite si la première Coupe du Monde avec 48 équipes se disputait en Asie ».  En attendant, Doha a rompu son silence en vigueur depuis des mois. Et la réponse est claire: on ne lui imposera rien. “Il y a une étude de faisabilité sur les pays qui pourraient éventuellement accueillir des matches, a martelé Nasser El Khater, le secrétaire général adjoint du comité d’organisation du Mondial 2022 en marge du congrès de l’AFC,  donc conjointement avec la Fifa nous examinons ces possibilités. Voilà où nous en sommes. C’est une idée encore ouverte mais une Coupe du monde à 48 équipes n’est pas un fait acquis. Le statu quo est que cela reste une Coupe du monde à 32 équipes, tout le reste est de la conjecture”,

@Cheikh Mabele