Liverpool se prépare a affronter le Real Madrid  dans une double manche  comptant pour les quarts de finale de la Ligue des champions. La dernière fois où les deux géants européens se sont affrontés remonte seulement à 2018. Et c’était en finale de la même compétition. Les Merengue s’étaient alors imposés  face aux Reds (3-1). Le nouveau choc à attendu  a donné l’occasion au magazine digital  espagnol Marca.com d’interviewer Mohamed Salah.

Mohamed Salah

Mohamed Salah

À une question posée sur la présumée relative inefficacité de son homologue madrilène  le jeune  Vinicius Junior, le Pharaon s’est voulu rassurant et  pris son propre exemple pour encourager l’attaquant brésilien: « J’étais comme Vinícius, a confié l’international égyptien, je ne savais pas marquer, surtout à mes débuts au FC Bâle puis à la Fiorentina. J’avais énormément de déchet technique, notamment devant le but . C’est en arrivant à la Roma que j’ai franchi un cap. Luciano Spalletti me prenait toujours à part pour me faire travailler tout ça. J’ai même fait installer un terrain spécialement aménagé dans mon jardin pour m’entraîner. Donc Vinícius, il faut juste lui laisser du temps ». Un conseil  très sympathique qui devrait aller droit au coeur du joueur madrilène. Toutefois, Salah apprécierait que cette efficacité redoutable ne se révèle pas à l’occasion des quarts de finale.

@2022mag.com