Fouzi Lekjaa, président de la Fédération marocaine de football (FRMF), s’est  déclaré favorable  au projet  d’une Coupe du monde tous les deux ans porté  par Gianni Infantino. En effet, le président  de la FIFA poussee à la roue depuis quelques mois, comme il l’avait fait en 2018 pour faire passer de 32 à 48 le nombre de participants à une phase  finale mondiale.Une idée qui sera applicable dès 2026.

Mais ce changement de périodicité  pourrait ne pas passer comme une lettre à la poste tant les puissantes fédérations européennes  semblent prêtes à mettre leur véto en raison selon elles de  l’embouteiilage du calendrier international et la mise en danger de la santé physique des jpueurs. Mais pour  faire avancer son  projet, la FIFA mise beaucoup  sur les voix africaines. Et en effet, la  Confédération africaine de football (CAF) a été la première a se ranger derrière ce projet. Le patron de l’institution continentale, le Sud-africain Patrice Motsepe,  avait  déjà donné  son feu vert il y a deux mois (fin mai)  en marge de la CAN de beach soccer disputé à Dakar.

Coupe du monde FIFA

Coupe du monde FIFA

Et la sortie médiatique du patron du football marocain, également membre du conseil de la FIFA va dans le même sens :  » Une Coupe du monde disputée tous les deux ans, au lieu de quatre, donnerait davantage d’opportunités aux équipes africaines de progresser en affrontant les meilleures sélections du monde, a affirmé mardi le dirigeant marocain dans les colonnes du website sport.le360.ma, ce changement permettrait aussi aux joueurs africains les plus talentueux de progresser et de briller sur la scène internationale. Seules huit équipes ont gagné la Coupe du monde, et la plupart des participants sont toujours les mêmes. Nous devons faire de la Coupe du monde une compétition plus inclusive, d’une part en augmentant le nombre de participants, ce qui est déjà acté, mais aussi en augmentant sa fréquence ».  Une chose est sûre, ce sujet très sensible va animer les débats dans les coulisses des institutions et dans les colonnes des médias spécialisés.À suivre.

@2022mag.com