Le moins que l’on puisse dire c’est que Vahid Halilhodzic  a été déçu  par la performance et le résultat ramené par les Lions de l’Atlas de leur déplacement à Nouakchott  face à la Mauritanie  (0-0) un match  de  la cinquième journée de la phase de groupes des éliminatoires de la CAN 2021.

Avant d’affronter le Burundi  mardi soi à Rabat, le  technicien bosnien a tenu à demander à son groupe plus d’engagement et d’implication s’ils veulent exploiter leur indiscutable talent :   » La sélection marocaine de football regorge de joueurs talentueux, mais qui nécessite encore du temps pour s’améliorer, a confié en conférence de presse l’ancien entraîneur du Raja Casablanca, Lille elt le Paris SG, l’équipe a besoin de temps. Certes le talent est important mais il ne suffit pas. La tâche sera plus compliquée que ce que je pensais. Il y a quelque chose qui me gêne, mais il faut continuer le travail que l’on a entamé. C’est un départ pour nous tous. Après le match nul face à la Mauritanie, je n’étais pas satisfait de la prestation des joueurs. On doit montrer plus d’envie et de détermination. On peut trouver  des milliers d’excuses, oui, là-bas , on ne pouvait pas bien jouer mais on pouvait gagner, même avec un petit score ».

Si Vahid Halilhodzzic se montre si  critique, c’est parce qu’il ne veut pas se contenter de la qualification. Il veut aussi que son équipe  fasse attention à la manière. Surtout à l’approche des deux premiers matches des éliminatoires du Mondial 2022 prévus en juin prochain.Comme il n’y aura pas une nouvelle  date FIFA pour organiser des matches amicaux, l’homme fort du banc des Chérifiens espère que la bande à Yassine Bounou puisse rectifier le tir face au Burundi.

 @2022mag.com