La 4e journée des éliminatoires dans la zone Afrique s’est terminée par la qualification des Lions de l’Atlas pour la phase de barrages. L’ Algérie, elle, poursuit son sans-faute et s’en rapproche également…

Devancé quelques heures plus tôt par le Sénégal, vainqueur de la Namibie (4-1) et ne pouvant plus être rejoint à deux journées de la fin, le Maroc a brillamment conclu cette fenêtre internationale par un troisième succès, synonyme de barrages.

DSC_8356-scaled-1-1200x800

Déjà vainqueurs de la Guinée Bissau (5-0 puis 3-0), les Lions de l’Atlas avaient l’opportunité de valider leur qualification pour le tour suivant à Rabat dès ce mardi soir face à la Guinée lors du match en retard de la 2e journée (septembre) reporté en raison du coup d’Etat survenu à Conakry.

Les coéquipiers d’Achraf Hakimi ont tenu cet engagement (4-1) avec la manière, non sans avoir été refroidi à la demi-heure de jeu lorsque la Guinée a égalisé. Les hommes de Vahid Halilhodzic se sont rapidement portés en tête par le désormais buteur-maison, Ayoub El-Kaabi (1-0, 21e). Dix minutes plus tard, le Syli, qui ne renonçait pas, égalisait à la faveur d’une frappe de Mamoutou Kane détournée par un Marocain, et que Yacine Bounou ne parvenait pas à sortir (1-1, 31e).

Mais ce groupe a de la ressource mentale et juste avant la pause, il repassait devant par l’intermédiaire d’Amallah, le joueur du Standard de Liège (2-1, 52e), entré en jeu très tôt après la blessure de Barkok. En tête à la pause, les Marocains revenaient sur le terrain avec l’intention de porter l’estocade décisive, puisque toujours sous la menace d’une équipe pas du tout résignée, conduite pour la deuxième fois d’affilée par Kaba Diawara en raison de la maladie du sélectionneur Didier Six (neuropaludisme).

Maroc : Les Lions de l'Atlas valident leur ticket pour les barrages du Mondial 2022

Maroc : Les Lions de l’Atlas valident leur ticket pour les barrages du Mondial 2022

C’est encore Amallah, après l’heure de jeu, qui venait ajouter un nouveau but (3-1, 65e) d’une frappe instantanée sous la barre d’Aly Keita, consécutive à un corner. Enfin, Sofiane Boufal, entré lui en seconde période, clôturait le festival des siens d’un ciseau qui n’était pas sans rappeler celui d’El-Kaabi face aux Bissau-Guinéens (4-1, 89e).

Ce quatrième succès en autant de matches permet au Maroc de se qualifier directement pour la phase de poules. Avec 12 points et deux matches à disputer, il ne pourra plus être rattrapé par la Guinée Bissau (4) ou la Guinée (3).

 Youcelf Atal et l'Algérie étrillent le Niger

Youcelf Atal et l’Algérie étrillent le Niger

uelques heures auparavant, dans la chaleur sèche de Niamey, les Fennecs de Djamel Belmadi décrochaient un nouveau succès aux dépens du Niger (4-0). Un résultat qui porte à 31 rencontres leur invincibilité débutée en 2018. Quelques jours plus tôt, l’ Algérie avait rossé le Mena nigérien (6-1). Cette fois, les hommes de Jean-Michel Cavalli ont tout fait pour éviter l’humiliation à domicile. Mais ils étaient menés 2-0 à la pause ( Riyad Mahrez, 20e, Aïssa Mandi, 33e). Ils ont ajouté deux autres réalisations en seconde période (Ismaël Bennacer 48e, Baghdad Bounedjah, 54e). Le 4-4-2 aligné par Djamel Belmadi a régalé, et aurait même pu ajouter d’autres buts dans la dernière demi-heure. On notera la sortie sur blessure sur Bounedjah, mais aussi la 1re place du groupe, à égalité de points avec le Burkina Faso (10) mais avec une différence de buts largement supérieure.
El-Khadra devra attendre la fenêtre internationale de novembre pour valider sa qualification. Les Fennecs joueront Djibouti et en termineront (J6) face au Etalons burkinabè à Blida. Un faux-pas de cet adversaire au Niger (J5) favoriserait un peu plus les desseins algériens. En tout état de cause, la finale du groupe décidera du qualifié pour les barrages de mars 2022 dans ce groupe A.

@Frank Simon