C’est un phénomène connu et redouté par tous les coaches: le relâchement de leur équipe une fois que l’objectif – une qualification  ou une victoire – est attient avec un temps d’avance.

Cela est arrivé au sélectionnerur des Lions de lAtlas qui a craint que les siens ne se relâchent  face à l’Arabie Saoudite après leur deux premiers larges et brillants succès dans la  Coupe arabe des nations  qu se déroule deouis le 30 novembre à Doha.« J’avais très peur que les joueurs se relâchent lors de ce troisième match, notamment après avoir assuré notre qualification aux quarts de finale, a confié Houcine Ammouta en conférence de presse aus soir d’un succès étriqué (1-0) face aux Faucons Verts, et effectivement, nous avons constaté un certain repli en première période, ce qui est tout à fait normal.. Nous avons commis plusieurs fautes en première période, avec plusieurs passes ratées, en raison du manque de concentration et du manque d’engagement des joueurs. On a également raté plusieurs occasions nettes de scorer, car les joueurs ne sont pas entrés vite dans le match ».

De toute façon, qu’ils finissent premiers ou deuxièmes de leur groupe, les coéquipiers de l’attaquant Karim El-Berkaoui, buteur sur penalty mardi soir,  étaient certains de croiser un adversaire redoutable en quart de finale. C’était soit l’Egypte soit l‘Algérie. Ce sera leurs voisins algériens. Pau importe, l’ l’ancien entraîneur du Raja Casablanca et vainqueur du CHAN 2018  affirme que son équipe est prête à relever le défit :  » En quart de finale, le niveau sera certainement plus relevé avec la présence de sélections de gros calibre comme l’Egypte et l’Algérie. Nous allons préparer comme il se doit ces matches derbys qui sont d’habitude trop disputés ». Pour rappel le grand derby maghrébin est programé  le samedi 11h décembre à 20h.

@Cheikh Mabele