Jeudi, alors qu’il préparait avec le groupe lyonnais son premier match de Ligue 1 contre Dijon  prévu samedi au stade des Lumières,  Houssem Aouar apprenait aussi qu’il était convoqué pour la première fois en équipe de France par Didier Deschamps. Nullement perturbé, il est revenu en conférence de  presse sur la non qualification, pour la première fois depuis 1997, à une compétition européenne.

Et pour le natif de Bouraoui-Jailleu  ses coéquipiers et lui ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes. Leur septième place de la saison n’était pas à la hauteur de leur potentiel : « Cela montre qu’on aurait pu, et qu’on aurait dû, surtout, mieux faire en Championnat, a-t-il confié en conférence de presse, cette septième place montre qu’on a été trop irréguliers, et la demi-finale  (ndlr en Ligue des champions) prouve de quoi on est capables. La L1, c’est beaucoup de regrets, de frustration. Même si le championnat aurait dû reprendre, et qu’il restait beaucoup de points à gratter, on n’avait pas à être septièmes à cette période de la saison. Il va vite falloir remettre le club et l’équipe à sa place ».

Un discours plein de franchise que les Lyonnais commencent à accepter avant de partir dans l’inconnu d’une saison 2020-2021 qui les privera de certaines sensations fortes. Interrogé sur son avenir à moyen terme et sur un éventuel départ au mercato, le milieu offensif a préféré botter en touche :« Je ne suis pas encore parti. Donc, je ne me pose pas cette question, a d’abord déclaré le natif de Lyon avant d’enchaîner sur son souhait. J’ai envie que l’on réussisse un bon début de championnat. Et que l’on batte Dijon, pour commencer.»On n’en saura donc pas plus, pour le moment ». Il faut rappeler que le mercato est prolongé jusqu’au 5 octobre.

@2022mag.com