FC Barcelone-Paris SG, 6-1.A quelques minutes du coup d’envoi du choc franco-espagnol, la question était encore sur toutes les lèvres, y compris sur celle des 95 000 supporters des  fans catalans. Le FC Barcelone va-t-il réussir à renverser le Paris SG vainqueur 4 à 0  à l’aller ? Paris allait-il tenir son rang et une qualification de prestige pour les quarts de finale?.

La réponse  des Catalans n’a pas traîné puisqu’ils surprennent la défense parisienne au bout de trois minutes seulement grâce à un but de Luis Suarez suite à un pressing terrible et à une sortie hasardeuse de Kevin Trapp! Les dix premières minutes sont pénibles pour les hommes d’Unay Emery. Ce n’est qu’à la onzième minute qu’il arriveront à  désserrer l’étreinte en obtenant deux corners successifs. La nervosité des Franciliens et palpable et sanctionnée par deux cartons jaunes ( Matuidi puis Draxler). Mais le répit sera de courte durée, le Barça, rouleau compresseur, reprend son harcèlement et Neymar (18′) manque de peu de doubler la mise: la frappe du pied droit tutoie la lucarne droite de Trapp. Puis, Paris arrive à perdre moins de ballons et à oser quelques incursions dans le camp de la bande à Messi mais sans vraiment créer le danger.

Après une demi-heure de jeu, le Paris SG  était bien loin du diamant qui avait brillé de mille feux au match allerIl. il a fallu  attendre cet instant  du match pour voir un tir cadré  mais pas très appuyé de Lucas qui aurait été mieux inspiré s’il avait servi Cavani  légèrement décalé. Ce genre d’action a eu au moins le mérite d’éloigner les Blaugrana de la surface de Trapp et de gagner de précieuses minutes. Pas assez  pour éviter  un  deuxième coup de massue. Un but concédé sur une autre hésitation défensive, celle de  Marquinhos cette fois. Le Brésilien se déchire  dans sa surface et laisse Iniesta réaliser une talonnade que Kuarzawa dévie dans le but de Trapp. Les Espagnols sont à l’heure dans leur tableau de marche. Ils mènent  par deux buts d’écart et peuvent commencer à envisager sérieusement cette fameuse remontada criée sur tous les toits de Catalogne.

 Cavani, un but et des ratés

Cavani, un but et des ratés

L’espoir puis l’enfer pour Paris

De retour de la pause, le Paris SG n’a pas le temps de s’installer dans le match qu’il concède un penalty que Messi transforme magistralement du pied gauche en dépit du bon plongeon du gardien allemand. Son onzième but en Ligue des Champions cette saison. Les affaires parisiennes se gâtent gravement. Quatre minutes plus tard, un contre parisien se termine par un centre au cordeau de Meunier que reprend Cavani. L’Uruguayen trouve  le poteau de Ter Stegen. Une première alerte pour les Catalans qui en appelle d’autres. Car on sent leurs adversaires moins tendus, plus conquérants. L’hémorragie est finalement stoppée pour les Parisiens lorsque Cavani trouve la faillle. Un coup franc de Verratti tiré du rond central  est remisé  de la tête par Kurzawa vers l’Uruguayen dont la demi-volée splendide  ne laisse aucune chance à Ter Stegen. C’est un instant de bonheur absolu pour les Rouge et Bleu.

Désormais les Catalans sont obligés de gagner par 6-1 pour valider leur billet pour les quarts. Le Barça va essayer encore, mais on a l’impression  que le ressort est cassé. Paris a même l’occasion de réduire à nouveau le score, mais Cavani  (63′) perd son duel avec Ter Stegen. En fin de match, l’Argentin Angel Di Maria imite son coéquipier Cavani et tente un lob alors qu’il y avait mieux à faire.

Le vent a-t-il tourné en faveur du Paris SG ?  Pas vraiment. La fin du match est épique. Dans la foulée du ratage de Di Maria, le  Barça commence par inscrire un quatrième but par Neymar  sur un coup franc somptueux,puis obtient un penalty généreux dans les arrêts de jeu transformé également par le Brésilien. A cinq à un, Paris est encore qualifié. Mais les cinq minutes de temps additionnel vont lui être fatales. Relancés, les Barcelonais  vont marquer un sixième but ahurissant . Sur un coup franc mal renvoyé par la défense parisienne, la passe de  Neymar trouve Sergio Roberto qui lobe du pointu Kevin Trapp. Le Camp Nou explose et le champion de France avec. Un scénario royal pour les Espagnols et traumatisant pour Paris. Le réveil va être dur,jeudi, du côté du Camp des Loges.

@Cheikh Mabele

La feuille de match

Buts: Barcelone: Luiz Suarez (3′), Kurzawa (40′ csc), Messi (50e sur pen), Neymar (88′ 90′ sur pen), S. Roberto (90’+5′). Paris SG: Cavani (62′).  Arbitre: Deniz Aytekin (Allemagne)

Les équipes

FC Barcelone : ter Stegen – Piqué, Umtiti, Mascherano – Rakitic (A Gomes,84′), Busquets, Iniesta Turan, 65′) – Rafinha (S. Roberto,77′), Messi, Neymar – Suarez.Entraîneur: Luis Enrique

Paris Saint-Germain : Trapp – Meunier (Krychowiak), 90’+3, T. Silva (cap), Marquinhos, Kurzawa – Verratti, Rabiot, Matuidi – Lucas , Cavani, Draxler (Aurier, 75′).Entraîneur; Unai Emery