Vainqueur 3-0 des Kaizer Chiefs qui auront bien résisté pendant 45 minutes, le club cairote a ajouté une dixième étoile à son palmarès déjà très étoffé. Un sacre continental mérité qui porte la marque d’un collectif remarquable.

En ce lendemain de couronnement du Ahly à Casablanca, à l’issue d’une finale de Ligue des champions que le géant cairote aura survolée, essentiellement en seconde période, l’honnêteté nous oblige à relater que les Diables Rouges ont tout simplement plané sur la compétition 2020-2021. Battus une fois dans leur parcours – en Tanzanie, 1-0, par Simba – lors de la phase de poules, ils ont terminé l’exercice avec la meilleure attaque (26 buts en 13 matches) et 6 encaissés seulement. Les belles intentions et promesses des Kaizer Chiefs, les jours qui ont précédé le sommet de Casa, n’auront tenu que 47 minutes. Les 47 premières, et jusqu’à l’expulsion du défenseur Happy Mashiane (45e +2) coupable d’un tacle dangereux. Alerté par la VAR, le sifflet burundais Ndabihawenimana n’a eu d’autre alternative que de transformer le jaune initial par un rouge logique. A dix contre onze, les Sud-africains se sont effondrés collectivement en l’espace de vingt minutes. Entre la 53e et la 74e, le Ahly est venu les piquer à trois reprises. Trois buts de grande classe. Mais avant cela, les Amakhosi ont su résister en maintenant un bloc haut sur le terrain et en essayant de contrer avec intelligence les remontées de ballon du champion d’Afrique sortant.

LDC 2021 : Au grand bonheur deds Ahlaoui

LDC 2021 : Au grand bonheur deds Ahlaoui

La première frappe cadrée fut ainsi l’œuvre du Serbe Nurkovic, facilement captée par El-Shenawy. Décomplexé, le combo sud-africain a parfois tenté d’amener le match sur le terrain du combat athlétique mais le Ahly avait du répondant. Et, à défaut de se créer des opportunités nettes, le club égyptien avait la mainmise sur le ballon et se retrouvait régulièrement aux abords de la surface. C’est ensuite que les choses se corsaient, El-Shehat, Afsha, Sherif ou Taher ne parvenant pas à inquiéter le gardien nigérian des Chiefs, Daniel Akpeyi. 

Mais l’expulsion du jeune Mashiane a véritablement bouleversé la donne et déséquilibré une équipe qui a réussi la bagatelle de 11 clean sheets sur un total de quatorze matches continentaux. Mais les Chiefs, quand ils ont craqué défensivement, encaissaient les buts par paquets (2 contre Horoya, 3 face à Simba et 4 contre Wydad)… Habitué à affronter ce type d’équipe, le collectif cairote a joué la carte de la patience comme bien souvent. Et il a fini par trouver la clé. A la 53e, le latéral droit Akram Tawfik, certainement la révélation du Ahly cette saison, adressait une passe en profondeur dans la surface pour Mohamed Sherif. Le goleador prenait de vitesse ses garde-chiourmes et devançait Akpeyi d’une pichenette (1-0).

 Pitso Mosimane : un doubl historique en LDC pour Mosimane  (2020 et 2021)

Pitso Mosimane : un doubl historique en LDC pour Mosimane (2020 et 2021)

Assommé, le club sowetan allait ensuite encaisser un nouveau but, chef d’œuvre collectif. Afsha concluait d’une frappe du droit dans la lucarne une passe de Sherif (2-0, 64e), grand bonhomme du match avec un but et deux passes décisifs. Pas encore rassasiés, les Cairotes poursuivaient leur entreprise de destruction méthodique de la défense adverse. Cette fois, à l’issue d’une nouvelle action collective, c’est encore Sherif qui talonnait pour Amr El-Suleya monté à l’entrée de la surface, qui enveloppait sa frappe sous la barre (3-0, 74e). Auparavant, Pitso Mosimane avait lancé, enfin, Aliou Dieng dans la rencontre, le Malien étant le grand absent du onze égyptien au coup d’envoi.

Voilà donc réalisé le rêve de Decima du Ahly, qui n’aura en vérité jamais tremblé face à un adversaire certes motivé mais trop limité tactiquement et techniquement. Les Cairotes disputeront la Supercoupe d’Afrique contre le Raja et sont assurés de prendre part à la prochaine Coupe du monde des clubs dont ils ont terminé la dernière édition à la 3e place. La joie des Ahlaoui était belle à voir, avec un Bibo Al-Khatib, le président, très ému. Celle de Mosimane, qui conquiert sa 3e étoile après 2016 et 2020, aussi. Une certitude : à moins de voir son effectif pillé ces prochains mois, il y a fort à parier que le Ahly sera le premier candidat à sa propre succession. Il faudra être très performant pour l’en empêcher…

@Samir Farasha

La feuille de match

A Casablanca (stade Mohamed V)

Ahly – Kaizer Chiefs 3-0 (0-0). Arbitre : M. Ndabihawenimana (BUR). Buts : Sherif (53e), Afsha (64e), El-Suleya (74e). Expulsion : Mashiane (45e +2) aux Chiefs.

AHLY : M El-Shenawy (cap) – Akram Tawfik, Ayman Ashraf (Yasser Ibrahim), Badr Benoun (Kahraba), Ali Maaloul – Hamdi Fathy, Amr El-Suleya – Hussein El-Shahat, Magdi Afsha (Mohsen Salah), Mohamed Taher (Aliou Dieng) – Mohamed Sherif (Jr Ajayi). Entraîneur  : Pitso Mosimane.

CHIEFS : Akpeyi – Mphahlele, Mathoho, Cardoso, Frosler – Blom (Akumu), Mashiane, Katsande (Zulu) – Ngcobo (Billiat), Parker, Nurkovic (Kambole). Entraîneur : Stuart Baxter.