Ali Maaloul, l’ancien latéral gauche du CS Sfaxien, évolue  sous les couleurs du Ahly depuis presque un an et demi.Il a été l’homme fort et le joueur décisif  de la double confrontation face à ses compatriotes de l’ES Tunis en quart de finale de la Ligue des champions. Sans chercher à tirer la couverture à lui, il a insisté  plutôt sur la supériorité  des Red Devils:  »  Al-Ahly est une grande équipe qui dispose d’un staff technique assez compétent et est composé de joueurs talentueux, a-t-il confié dans un entretien accordé au quotidien La Presse,  je ne suis pas le seul qui a émergé dans ce grand classique du football africain. Après la reprise, notre entraîneur nous a donné des consignes de ne pas presser et de laisser les joueurs espérantistes jouer sans contrainte; cette manière d’évoluer a obligé notre adversaire à laisser des espaces. Nous avons trouvé l’occasion de marquer deux buts. Et on aurait pu en marquer d’autres, mais la maladresse a encore été présente comme un match aller. »

 EST - Al Ahly (1-2) photo www.cafonline.com

EST – Al Ahly (1-2) photo www.cafonline.com

Pour le natif de Sfax, 27 ans, il ne fait pas doute que les Sang et Or n’ont pas fait le poids: « Les grandes équipes ne meurent jamais a-t-il commenté, lors du match aller, Al Ahly aurait pu marquer cinq buts mais les dieux du stade n’ont pas voulu. Notre grande personnalité et notre savoir-faire dans les domaines techniques et tactiques ont prévalu. Lors des deux matches, nous étions supérieurs sur tous les plans. »

Sans état d’âme aucun, l’international tunisien (39 sélections) affirme  qu’il réagira de la même manière lorsqu’il affrontera un autre club tunisien dans une semaine, en l’occurrence l‘Etoile du Sahel. D’abord à Sousse puis à Alexandrie: « Je suis professionnel. Je joue actuellement avec Al Ahly. Il faut que je sois toujours prêt pour réaliser les objectifs de ce prestigieux club d’Afrique. Je vous souligne que je n’ai jamais perdu face à l’Espérance Sportive de Tunis. »  Pour mémoire, Ali Maaloul n’a jamais remporté la Ligue des champions jusqu’à maintenant. Celui qui a fini, à l’étonnement général, meilleur buteur de la Ligue 1 tunisienne  avec 16 buts en 2016  a cependant la Coupe de la Confédération à son palmarès C’était en 2013 sous les couleurs du CSS.

@2022mag.com