Les quarts de finale de la Ligue des champions nous proposent un cocktail explosif avec deux immenses derbys nord-africains, un choc égypto-sud-africain de haute volée  et  un inédit à ce niveau de la compétition.

D’abord, les derbies: le football algérien sera confronté à ces deux voisins de l’ouest et de l’est. Le MC Alger, devra batailler ferme contre  les Marocains du Wydad Casablanca alors que le  CR Belouizdad, qui n’a pas un palmarès africain mais qui est très populaire en Algérie, aura  à se coltiner la redoutable Espérance de Tunis victorieuse à quatre reprises de la LDC dont deux consécutive (2017 et 2018). Un combat pas tellement inégal puisque les Rouge et Blanc ont tout de même éliminé le TP Mazembe et Al Hilal Omdurman et seront tentés d’imiter leur meilleur rival algérois, le MCA qui a tenu en échec  l’EST  à l’aller comme au retour dans la phase de groupes

Ensuite, le choc de haute volée mettra aux prises le champion d’Afrique en titre, Al Ahly,  au  Mamelodi Sundowns, vainqueur de la LDC en 2017, un club qui a souvent posé des problèmes aux nonuples champions d’Afrique.  A l’image de 5-0 qu’il   avait infligé aux coéquipiers du gardien Mohamed El Shenawy en 2018. Cette double manche sera  pimentée  par le présence d’un homme, Pitso Mosimane, ancien coach des « Brazilians » et niveau boss technique des Red Devils.

L’inédit, enfin, opposera les Sud-africains des  Kaizers Chiefs, valeur sûre du football continental, aux Tanzaniens du Simba SC qui ont à la surprise générale  terminé en tête de leur groupe devant Al Ahly.

@2022mag.com