L’Argentine doit affronter Israël samedi 9 juin  à Jérusalem dans un match amical entrant dans le cadre de sa préparation au Mondial 2018. Un symbole devenu terrible pour les Palestiniens depuis que l’Etat hébreu a fait de la cité emblématique sa capitale. Voilà pourquoi, la Fédération palestinienne a décidé de lancer, par la voix de son président Jibril Rajoub un appel direct à Lionel Messi pour qu’il boycotte ce rendez-vous : « Messi est un symbole de paix et d’amour, nous lui demandons de ne pas participer au blanchiment des crimes de l’occupation ».

Jibril Rajoub, président de la fédération Palestinienne

Jibril Rajoub, président de la fédération Palestinienne

Pour ce faire, les Palestiniens ont également remis une lettre au représentant de l’Argentine  en Cisjordanie adressé au gouvernement et à la Fédération argentine pour les avertir  de l’action qu’ils comptent mener en cas de non annulation du voyage de l’Albiceleste  « Nous allons lancer une campagne contre la Fédération argentine, en visant personnellement (Lionel) Messi qui compte des dizaines de millions de fans dans les pays arabes et musulmans. Nous leur demandons à tous de brûler leurs maillots à son nom et les posters de lui ».

Jibril Rajoub accuse les Israéliens de chercher à faire de ce match un instrument politique : « D’une rencontre sportive, ce match est devenu un outil politique, le gouvernement israélien tentant de lui conférer une portée politique en insistant pour qu’il se déroule à Jérusalem ». Pour le moment, il n’y a aucune réaction de la part de la Fédération argentine et encore moins de Lionel Messi ou de son entourage. A suivre.

@Cheikh Mabele