La logique voudrait que la JS Kabylie valide son billet pour la finale de la Coupe de la Confédération en recevant  au stade du 5 juillet d’Alger  le Coton Sport de Garoua et après l’avoir dominé à Yaoundé. Mais la réalité veut que les Kabyles doivent rester prudents, parce que les Camerounais sont confiants et décidés à renverser la vapeur pour faire le voyage de Cotonou où se déroulera la finale contnentale.

C’est le sens des propos de  l’entraîneur camerounais :  »  Nous n’avons perdu que le match aller, a tenu à préciser Aboubakar Souleymanou, il  nous reste encore un match retour en Algérie. Je pense que nous pouvons faire mieux. Nous ne baissons pas les bras, et irons chercher la qualification à Alger. En face, à l’aller,  il y avait une grande équipe venue  chercher la gagne. Je dirais que nous avons mal géré les débats du match. Après le premier but, mes joueurs étaient hors coup. Le score est ce qu’il est, mais je pense que nous pouvons faire mieux, parce que si on voit le deuxième but de la JSK, je pense que c’est nous qui avons mis le ballon au fond de notre propre fillet. Nous allons insister là-dessus pour éviter ce genre d’erreurs ».

De son côté, le coach des  Canaris, Denis Lavagne,  met en garde contre une excès  de confiance :  » Tous les joueurs sont à féliciter pour cette grande performance face à une équipe de Coton Sport qui reste très solide.Et si nous avons franchi un grand pas vers la qualification, il nous reste tout de même à finir notre job de fort belle manière, ce dimanche au stade du 5-Juillet, tout cela pour confirmer ce succès arraché de haute lutte à Yaoundé et composter ce précieux ticket pour la finale du 10 juillet à Cotonou ». Il faut rappler que les Kabyles restent sur trois succès devant le même adversaire dont deux sur sa propre pelouse à chaque fois sur le score de 2 à 1. Le premier en phase de poules et le deuxième en demi-finale aller.

@2022mag.com