Depuis qu’il a remplacé Dominique Bijotat à la tête de la JS Kabylie, Kamel Mouassa a transformé une équipe à la dérive en une formation qui prétend à une place en Ligue des Champions. Entre ces deux situations: quatre succès successifs. Le nouvel homme fort explique le secret de cette réussite qui se résume en quelques points: travail, discipline, regain de confiance et conscience de histoire du club:” Vous me connaissez assez bien pour savoir que je suis un bosseur et que j’ai toujours cru en ce que je fais. J’ai bien discuté avec le groupe et je me suis fais comprendre par les joueurs. Ils savent qu’avec moi, on ne badine pas avec le travail, a-t-il confié dans un entretien accordé quotidien algérois  El Moudjahid,  franchement, j’ai trouvé des joueurs attentifs, sérieux et qui ne rechignent pas à l’effort. Je les fais beaucoup travailler et j’ai fait en sorte de les mettre en confiance, psychologiquement parlant. Vous savez que le mental est primordial dans le football pour espérer réaliser de bons résultats et pouvoir jouer sur sa véritable valeur. Je leur ai dit qu’ils ont une chance inouïe de porter les couleurs de la JSK et que de ce fait, ils doivent en profiter et être à la hauteur du club le plus titré d’Algérie, avec ses milliers de supporters en Kabylie et à travers le territoire national. Ils ont pris conscience de cela”. Pour le moment la méthode semble fonctionner et pourrait bien faire revenir le club Kabyle à un sommet qu’il n’aurait jamais dû quitter.

@cheikhmabele