Dans un match sans enjeu, l’Algérie n’a pas réussi  remporter sa première victoire dans le groupe B des éliminatoires du Mondial  face à une équipe du Nigeria déjà qualifiée et un tantinet démobilisée. Si la qualité technique de la production algérienne à laissé » à désirer, le nombreux public de Constantine a tout de même pu constater que  les Fennecs se sont battus comme des chiffonniers pour l’emporter. C’est cet état d’esprit combatif qu’a voulu retenir le nouveau sélectionneur des Fennecs:  »  Ce qui est positif ce soir, c’est le fait de voir les joueurs renouer avec la joie de jouer en sélection, a confié Rabah Madjer en conférence de presse,  is ont retrouvé cet esprit de guerrier et cette volonté de tout donner sur le terrain. Un état d’esprit que je n’avais pas vu depuis longtemps. On a vu des joueurs qui se sont battus sur le terrain et qui ont bataillé face à des joueurs nigérians très forts physiquement. Cela me rend très optimiste et va nous aider à construire une famille. Je suis vraiment fier de mes joueurs. »

Rabah Madjer

Rabah Madjer

Pour  remettre son groupe en selle, l’ancien joueur du FC Porto estime avoir hérité d’une situation difficile et demande qu’on lui laisse le temps de travailler:  » On va y aller étape par étape. La sélection est en crise depuis plusieurs semaines et je viens apporter une nouvelle stratégie. Il faut pour cela qu’on m’accorde du temps. Peut-être que je ne suis pas venu au bon moment. Mais cela dit, après le match de la République centrafricaine, on va commencer à appliquer notre projet. On va voir d’autres joueurs et essayer d’apporter les changements nécessaires. Je ne peux rien promettre pour l’instant. » Pour rappel, l’Algérie affrontera mardi prochain la Centrafrique au stade olympique du 5 juillet  à Alger. Avec sans doute une  équipe remaniée, histoire de faire une revue générale des troupes. Le reconstruction algérienne s’annonce difficile.

@Cheikh Mabele