Chaque jour et jusqu’au 31 décembre inclus, la rédaction de 2022mag consacre sa une à un évènement qui a fait l’actualité du football arabe durant cette année. Retour aujourd’hui sur le sacre récent de l’Algérie en Coupe arabe des Nations.

 Ainsi donc, les Verts d’ Algérie auront remporté la toute dernière compétition étiquetée FIFA mise en jeu au cours de l’année 2021. Il y a huit jours à peine, ils étaient sacrés au stadium 974 de Doha, devant 30 978 spectateurs -et des centaines de millions de téléspectateurs- champions arabes aux dépens de la Tunisie (2-0).

Bien sûr, cette équipe d’Algérie dirigée par Madjid Bougherra, l’adjoint de Djamel Belmadi, n’est pas l’exacte copie de l’équipe nationale A mais elle en possède l’ADN sur le plan du jeu et des valeurs. D’ailleurs,  Djamel Belmadi, le sélectionneur, a décidé de s’appuyer sur un certain nombre de ses cadres présents à Doha durant la Coupe arabe (M’Bohli, Bedrane, Benlamri, Benayada, Chetti, Belaïli, Brahimi, Bounedjah).

22592928lpw-22598230-article-jpg_8449425_660x287Mais revenons à la belle aventure de cette Coupe arabe. D’abord, l’Algérie a réalisé un parcours sportif sans accroc : victoires au premier tour sur le Soudan (4-0) et le Liban (2-0) et un nul face à l’Egypte  l’autre géant du groupe, lors de la 3ejournée (1-1). A égalité parfaite avec l’Egypte, les Fennecs seront devancés par les Pharaons au fair-play, qui prend en compte avertissements et cartons rouges reçus.

En quart de finale, les Fennecs sont accrochés par l’un des favoris, le Maroc (2-2) et doivent en passer par les tirs au but (5 à 3). Ce qui transparait alors chez les coéquipiers de Youcef Belaïli, exceptionnel de talent et de flair, c’est cette capacité à réagir et à faire preuve d’un gros mental, même quand ils ont été remontés au score à deux reprises par les Lions de l’Atlas pour l’un des plus beaux matches du tournoi.

En demi-finale, le mental va une fois encore faire la différence face au Qatar, pays organisateur, qui bénéficie de la bienveillance arbitrale ce soir-là. L’Algérie s’est portée en tête par Benlamri à l’heure de jeu mais l’arbitre va prolonger la rencontre de 19 minutes hors temps règlementaire ! Durant cette période, le Qatar égalise dans le jeu. Mais les Algériens obtiennent un penalty à la 90e + 17 et le transforment par Belaïli (2-1) et vont résister jusqu’au coup de sifflet final.

Une finale, ça se gagne et l’Algérie, comme en juillet 2019 au Caire, va faire preuve de patience, de discipline collective et d’efficacité au moment idoine. En face, les Aigles de Carthage tunisiens se créent pourtant les meilleures opportunités. Mais l’Algérie, avec solidité et intelligence, laisse passer l’orage. Bien sûr, la Tunisie la repousse jusqu’en prolongation. Mais le coaching de Bougherra s’avère payant avec l’ancienne vedette du CR Belcourt, Amir Sayoud, à peine entré, qui inscrit un but de grande classe (1-0, 99e). A l’issue du temps additionnel de la prolongation (120e +5), la Tunisie obtenait un dernier corner. Tous les joueurs, le gardien Moez Hassen y compris, se trouvaient dans la surface algérienne ou aux abords. Mais l’Algérie se dégageait et Benlamri, d’une relance précise dans le rond central, trouvait Brahimi. Parti de son camp, ce dernier traversait tout le terrain, poursuivi par des adversaires, et poussait le ballon dans le but déserté par Hassen (2-0). Un but synonyme de chaos / KO. L’arbitre sifflait la fin du match et de la compétition sur ce but incroyable.

Tunisia-v-Algeria-FIFA-Arab-Cup-Qatar-2021-Final-2L’Algérie s’est donc adjugée la première édition de la Coupe arabe estampillée FIFA, une compétition dont le président Gianni Infantino a dit qu’elle devrait continuer à exister dans les années à venir…

A l’issue de la finale de la compétition remportée par l’Algérie, la FIFA a procédé à la remise des récompenses individuelles et l’Algérie a procédé à une jolie moisson. Le Tunisien Seifeddine Jaziri (TUN) termine meilleur buteur (4 réalisations) devant Brahimi (ALG 3 buts). Yacine Brahimi a été désigné meilleur joueur de l’épreuve, devant son compatriote Youcef Belaili. Enfin, le capitaine Raïs Mbolhi a quant à lui été nommé meilleur gardien de but du tournoi. A noter que l’Algérie, seule formation invaincue en six matches, a terminé meilleure attaque (13 réalisations)

Voilà évidemment de la confiance supplémentaire emmagasinée par les Verts avant d’aller défendre leur couronne africaine au Cameroun dans moins de quinze jours. Un sacré boost avant de débuter cette autre compétition même si la CAN mettra d’autres obstacles sur le chemin des champions d’Afrique sortants…

@Frank Simon