Attaqués par le Zamalek  qui les soupçonne de s’être « arrangés »en se partageant les points afin de l’éliminer de la Ligue des champions , l’ES Tunis et le MC Alger ont répondu via des sorties médiatiques de leurs entraîneurs.  A Alger, le coach Abdelkader Amrani s’est montré ferme : “Le point remporté contre l’ES Tunis est très précieux. C’est le fruit de nos efforts, personne ne nous a offert notre qualification. Nous avons mérité de passer au quart de final. Nous avons joué sous une grande pression, surtout après notre dernière défaite à domicile contre le Zamalek, nous n’avions pas droit à l’erreur dans cette ultime confrontation pour assurer notre qualification qui ne souffre aucune contestation”.

Abdelkader Amrani

Abdelkader Amrani

Dans la capitale tunisienne, Moine Chaâbani s’est étonné de la plainte des vice-champions d’Afrique ne titre et ne voit pas où se serait trouvé l’intérêt de son club pour agir de la sorte : « Il n’y avait aucune place pour la combine, nous avons joué pour remporter le match et assurer notre première place, sachant que nous avons assuré notre qualification bien avant cette rencontre. La mission n’était pas aussi facile comme on l’imaginait. Il fallait bien gérer cette rencontre vu qu’il y avait 5 joueurs absents. Mon équipe est engagée sur tous les fronts, et nous sommes obligés de bien gérer nos matchs. Nous avons tourné la page de la phase de poules et nous devons bien préparer la suite de la compétition ».

Dans l’environnement des Chevaliers Blancs, la pression est toujours là et les commentaires aussi. A l’image de la sortie médiatique d’un ancien directeur technique du club: « Le résultat démontre la peur des Sang et Or d’affronter encore une fois le club égyptien, a confié Tarek Yahia,  Il était clair que les espérantistes ne voulaient pas plus que le moint du match nul après avoir épargné plusieurs joueurs cadres de cette rencontre. Les joueurs de Chaâbeni ont laissé l’initiative au MC Alger en deuxième période, mais les Algériens seront éliminés en quarts de finale ».

Zamalek : éliminé en phase de groupes, les cairotes accusent 'EST et le MCA de collusion ( photo page Facebook du club)

Zamalek : éliminé en phase de groupes, les cairotes accusent ‘EST et le MCA de collusion ( photo page Facebook du club)

Pour mémoire, il faut rappeler  que le Zamalek a porté officiellement plainte auprès de la CAF. Une information confirmée par le président de ka  commission. de discipline de l’institution faîtière du football continental :   » La  CAF va répondre à la protestation du Zamalek après le match ayant opposé l’ES Tunis au MC Alger, a confié son président  Raymond Hack,  même si l’arbitre de cette rencontre n’a rien mentionné dans son rapport. Le jury disciplinaire de la CAF a toutes les prérogatives pour faire rejouer des matchs si on prouve l’existence de choses non réglementaires ou bien des résultats arrangés. Nous allons aussi nous pencher sur l’esprit de la rencontre”. Le plus dur reste à faire pour les paliganrs égyptiens qui devront apporter les preuves incontestables de la collusion maghrébine.

@2022mag.com