L’ES Tunis  a laissé filer un de ses joyaux. En effet, le milieu offensif Anice Badri , 29ans, est parti rejoindre Al Ittihad Jeddah, un des clubs historiques de la Saudi Pro League même s’il vénère dans le bas du tableau de puis le début de la saison. . Un départ plutôt tumultueux purique le joueur  avait tout seimplé zappé le match de  Ligue des champions  contre les congolais de l’AS Vita  ainsi que la préparation du match de championnat national contre l’ES Sahel pour rejoindre la capitale saoudienne afin de négocier son transfert.

Après avoir brandi la menace de sanctions contre son milieu offensif, ‘Espérance est finalement revenu à de meilleurs sentiments et a  trouvé un accord avec sa désormais ex-star ainsi qu’avec le club saoudien.Il faut dire que les  dirigeants Sang et Or n’avaient pas vraiment le choix car Anice Badri arrivait  en fin de contrat  le  30 juin prochain et pouvait partir libre. Et l’EST aurait touché zéro dinar.

Anice Badri, huit buts en LDC en 2018

Anice Badri, huit buts en LDC en 2018

C’est dans un communiqué posté sur leur page Facebook que les champions d’Afrique ont annoncé le deal en expliquant que le club avait accepté les excuses de son joueur partant :  “Après les excuses formulées par Anice Badri au président du club et en considération des contributions du joueur aux réussites du club ces dernières années, et malgré le montant de transfert ( ndlr 500 000 euros) qui ne répond pas aux ambitions de l’Espérance ST, le comité directeur, présidé par M. Hamdi Meddeb, a donné son accord pour que le natif de Lyon  rejoigne Ittihad Jeddah”. Il faut rappeler qu’a Anis Badri, formé en France,  a également  évolué sous les couleurs des Belges du Royal Excel Mouscron entre 2013 et 2016. En quatre  saisons du côté de Radès, Anice Badri a tout gagné : le championnat, la Coupe nationale st surtout deux  fois consécutivement la Ligue des champions (2018 et 2019).

@2022mag.com