Après un Mondial complètement raté, l’équipe nationale égyptienne est rentré au Caire, son sélectionneur  Hector Cuper est officiellement sur le départ mais le plus dur commence puisque l’aventure russe prend une tournure politique. En effet, Ashraf Sobhy, le nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports a annoncé le lancement prochain d’un enquête de son département sur les conditions  qui ont fait que la Coupe du monde  a tourné au cauchemar. La commission parlementaire des sports  est dans le même état d’esprit : « Nous ne laisserons pas la situation passer aussi simplement, a confié l’un de ses membres, bien sûr que nous allons lancer une investigation ». Cette même commission a jugé la représentation égyptienne en Russie  » honteuse et humiliante ».

Ce n’est pas forcément la performance sportive  qui est au coeur de la contestation mais plutôt des faits plus graves mettant en cause des membres de la Fédération et concernant des présumés actes de détournements de fonds issus du sponsoring et de l’absence de transparence  dans la gestion de la billetterie. Enfin, les pouvoirs publics chercheront à en savoir plus sur le comment de la rencontre embarrassante entre Mohamed Salah et  le chef de la République tchétchène Ramzan Kadyrov. Des images qui avaient le buzz sur les réseaux sociaux et dans les pages des médias spécialisés. L’été s’annonce chaud  dans le monde des Pharaons .

@2022mag.com