Les Diables rouges cairotes auront dû patienter jusqu’à mercredi soir et leur victoire (3-1) aux dépens d ’Arab Contractors pour s’adjuger officiellement leur 41e titre de champions d’Egypte.

Après le match nul concédé par le Zamalek dimanche contre Gouna (2-2) qui faisait suite à un autre partage des points contre Haras El-Hodoud, le Ahly a vite compris qu’il avait son destin en main avant d’affronter Arab Contractors mercredi soir.

Le Zamalek comptait alors 69 points, le Ahly 74 avec chacun deux matches à disputer. En clair, le Zamalek devait espérer à la fois un faux pas du Ahly, sa propre victoire contre Ismaïly. Avant éventuellement d’aller chercher le titre ce dimanche lors du derby cairote…

Mais le Ahly n’aura pas tremblé. Un doublé de Hussein El-Shahat et un but du Tunisien d’Ali Maaloul, l’un des grands absents de la dernière CAN en Egypte, ont suffi à décrocher cette quatrième couronne consécutive.  Dans le même temps, Zamalek dominait Ismaïly sur un score identique (3-1). Une victoire inutile à l’arrivée. Les deux clubs cairotes sont assurés de disputer la prochaine édition de la Ligue des champions d’Afrique.

Côté Ahly, le coach Martin Lasarte peut se réjouir d’être allé chercher ce titre très loin : rappelons qu’à un moment donné de la saison, le Zamalek a compté jusqu’à huit longueurs d’avance sur son rival. Dans le même temps, la décision de Mortada Mansour de se séparer du coach suisse Christian Gross, à quatre journées de la fin, s’avère un échec.

Les deux géants cairotes s’affronteront pour l’honneur ce dimanche soir à Borg El-Arab, pour un dernier sommet tardif qui aurait pu être le grand tournant de ce championnat 2019 en tous points particulier, puisqu’il fut interrompu avant la CAN, et que les derniers matches de retard se sont joués dès la fin du tournoi continental.

Dans la foulée de ce sacre, le Ahly affrontera Pyramids (3e du championnat) en finale de la Coupe le 28 aout, avant de croiser de nouveau le Zamalek le 18 septembre dans le cadre de la Supercoupe nationale…

@2022mag.com