Après sa défaillance incroyable qui a fait que le matche Tunisie – Mali (0-1) comptant pour la première journée du groupe F n’est pas allé au bout du temps réglementaire et lésé les Aigles de Carthage, l’arbitre zambien, Janny Sikazwe, a été renvoyé dans ses foyers  et la Tunisie déboutée de son appel. De cet épisode complètement fou, les premiers témoignages arrivent.

de BeIN Sport:  » Franchement oui, on en parlait entre joueurs de la sélection. On a senti que l’arbitre perdait le fil du match. Il n’était plus cohérent dans ses choix et décisions. Il était très chaud. Nous aussi, on avait mal à la tête, on était fatigués par la chaleur, les Maliens pareil, mais ce n’est pas pour autant qu’on a voulu terminer le match avant la fin.Même l’idée de revenir pour reprendre le match 30 minutes plus tard alors que ça faisait 20 minutes que j’étais en train d’écrire une lettre (…).  C’était très bizarre. Il y a eu beaucoup de décisions bizarres dans ce match.Certains d’entre nous  étaient douchés, d’autres dans des bains froids parce qu’on joue tous les quatre jours, Tout le monde était éparpillé et personne ne nous avait dit qu’on pouvait reprendre le match et encore moins à moi qui étais dans un bureau en train d’écrire une lettre avec un dirigeant de la Fédération et les commissaires du match. C’est compliqué de reprendre le match ».

De ce drôle d’épisode, Il restera une chose qu’on ne saura hélas jamais : est-ce que les Tunisiens auraient réussi a égaliser  et rerlancer le match llors de la dernière minute manquante et dans le temps additionnel ( 3 ou 4 minutes minimum) auquel les deux équipes avaient droit?  Rappelons nous que c’est exactement ce qu’ils  avaient réussi  à faire le 14 décembre dernier  contre l’Egypte  (1-0) en  demi-finale de la Coupe arabe des nations FIFA dispuée au Qatar.

@Cheikh Mabele