Dix-sept formations arabes sont engagées durant tout le week-end dans les compétitions africaines. Présentation des affiches, avec notamment les quatre clubs algériens et les quatre égyptiens toujours en lice.

 En Ligue des champions, ce n’est rien de moins qu’une place dans la lucrative phase de poules que les clubs engagés s’apprêtent à disputer.

Solide leader d’un championnat égyptien qu’il survole avec sept longueurs d’avance sur son frère ennemi, le Zamalek, le Ahly du Caire se déplace en Tanzanie pour y affronter les Young Africans de Dar-es-Salaam. Octuples vainqueurs de la C1 africaine – la dernière fois en 2013 -, les protégés du Néerlandais Martin Jol se déplacent avec quelques certitudes sur le plan offensif (Evouna, Meteb, Amr Gamal et l’homme en forme du moment, Ramadan Sobhy). Ils se méfient tout de même un peu de ce « Yanga », habitué est-africain des coupes continentales, et qui a écarté les Rwandais d’APR au tour précédent.

 Samedi à Abidjan, le Ahly de Tripoli, ultime rescapé libyen, n’aura pas la partie facile contre l’ASEC local. Le Ahly, qui n’a que la LDC pour demeurer compétitif en l’absence de championnat en Libye, s’attend à une réception compliquée de la part des « Mimosas » invaincus, toutes compétitions confondues, depuis le 17 décembre dernier. Rappelons que l’ASEC est lui aussi un ancien vainqueur de la C1, en 1998. Le Ahly a éliminé le Hilal Omdurman, l’un des outsiders de la LDC il y a quelques semaines.

 Au Soudan justement, El Merreikh accueille l’ES Sétif, vainqueur de l ‘édition 2014. Largué dans son propre championnat (11e) et éliminé de la Coupe nationale, le champion sortant algérien s’attend évidemment à un match compliqué au « Red Castle », le fief d’Omdurman qui accueille aussi les matches de la sélection nationale. El Merreikh est invaincu cette saison. Le Suisse Alain Geiger relance pour la circonstance quelques anciens vainqueurs de la C1 comme le chasseur de buts Abdelmalek Ziaya, le gardien Khedairia ou encore Djabou (ex Club Africain). Le capitaine Delhoum, suspendu est absent comme Laaroussi et Benathmane, blessés.

 L’autre affiche de la C1 aura pour cadre les environs du Caire, avec samedi soir un alléchant Zamalek-MO Béjaia. Battus lundi par Ismaïli en championnat (1-0), les « Chevaliers Blancs » emmenés par leur coach écossais Alex McLeish se préparent à un choc face à un MOB deuxième du championnat et tombeur du Club Africain au tour précédent. L’équipe d’Abdelkader Amrani s’appuiera sur son buteur sénégalais Mohamed Waliou Ndoye (22 ans), auteur il y a quelques jours d’un triplé face à l’ASM Oran, qui s’était également illustré contre le Club Africain.

 Autre sommet continental, le choc samedi à Marrakech entre le Wydad Casablanca et le TP Mazembe, cador congolais (RDC) qui n’est autre que le tenant du titre. Le WAC cherchera à se rassurer, quelques jours après sa défaite en Botola face au HUSA Agadir (2-1). Quant à Mazembe, entraîné par le Français Hubert Velud, qui connaît bien le championnat marocain (ex-HUSA), il a pu préserver ses joueurs clés pour ce match, et alignait une équipe bis en championnat ce mercredi face aux Dauphins Noirs (4-1). Le privilège d’un club doté d’un riche effectif, mais qui a eu du mal à se défaire du Saint-George éthiopien au tour précédent. De quoi donner des idées au Gallois John Toshack !

WA Casablanca

WA Casablanca

 Dimanche, la dernière rencontre concernant un représentant arabe opposera le Enyimba de Aba (NGA) à l’Etoile du Sahel. Enyimba, double vainqueur de la LDC africaine, connaît bien l’Etoile pour l’avoir battue aux tirs au but en finale de l’édition 2004 après une égalité parfaite dans les deux matches (2-1, 1-2). Faouzi Benzarti, le coach d’une ESS qui s’accroche à son fauteuil de leader en championnat, peut compter sur la capacité de son équipe à bien voyager hors de ses bases. L’ESS a remporté la Coupe de la Confédération africaine 2015 grâce notamment à cette solidité en déplacement. Avec ses talents offensifs – Ahmed Akaïchi, le Brésilien Diogo ou encore Hamza Lahmar – elle peut tenir tête à Enyimba.

 En Coupe de la Confédération, le FUS Rabat, emmené par son jeune technicien Walid Regragui (finaliste de la CAN 2004 avec le Maroc) reçoit les Ougandais du SC Villa. Une rencontre a priori à la portée du FUS, pour peu que ses attaquants – Mourad Batna en tête – fassent la différence rapidement. Tombeur de l’ambitieux AS Kaloum (GUI), le Stade Gabésien va pouvoir mesurer ce samedi son potentiel à l’occasion de son déplacement compliqué en Zambie contre la Zanaco.

 L’affiche du week-end dans cette C2 africaine aura pour cadre samedi le stade Mohamed-Hamlaoui de Constantine, où le CSC local accueille le Misr Lel Makasa (Egy). Alors que le club dirigé par le Français Didier Gomes Da Rosa lutte pour le maintien (12e à deux points du premier relégable), il vit des moments plus agréables sur le front continental. Sa qualification contre les Nigérians de Nasarawa Utd a donné une bouffée d’air frais, mais les Egyptiens de Makasa, le club de la ville de Fayoum, ne manquent pas de qualités, défensives tout particulièrement. Il faudra donc lutter pour espérer marquer un voire deux buts en vue du retour.

 L’autre belle affiche, c’est cet alléchant MC Oran-KAC Marrakech. Le MCO, qui a bataillé pour éliminer le SC Gagnoa au tour précédent, affronte un adversaire largué (12e) en Botola. Mais toujours motivé par les compétitions africaines. Le MCO du coach Bouali n’a plus gagné un match depuis le seizième aller contre Gagnoa, et reste sur trois nuls. Il devra se rassurer dans son fief de Zabana. Les qualités de buteur de son Libyen Mohamed Zaabya devraient l’y aider une fois encore.

 Dimanche, ce sera au tour de l’Espérance de Tunis de faire son entrée en terre tanzanienne face à Azam. Nantis de leur victoire au finish (2-1) dans le derby tunisois face au CA, les Sang et or n’appréhendent pas trop ce déplacement, même s’ils seront privés de leur attaquant Taha Yassine Khenissi, qui souffre d’une lésion musculaire. Ammar Souayah, leur entraîneur, pourra compter sur la présence de sa perle offensive, Saad Bguir, aperçu dans le derby et de retour de blessure.

Au Gabon, le CF Mounana accueille les Egyptiens d’ENPPI. Mal embarqués en championnat, ces derniers régalent en coupe d’Afrique. Les Pétroliers ont éliminé l’Africa sports ivoirien et paraissent en mesure de revenir avec un match nul, a minima.

Enfin, le Ahly Shendi, autre rescapé soudanais, sixième en championnat, reçoit le Medeama du Gabon, qui s’est débarrassé de l’Ittihad libyen au tour précédent. Les Soudanais possèdent une petite expérience continentale et paraissent en mesure de s’imposer chez eux. Pour rappel, ils ont éliminé de leur côté un outsider, Saint-Eloi Lupopo (RDC). Ils sont par ailleurs invaincus chez eux, toutes compétitions confondues, depuis le 18 octobre 2014. Medeama est prévenu…

 @Samir Farasha

 Le programme : Ligue des champions – Huitième de finale aller

Young Africains – Ahly Le Caire

ASEC – Ahli Tripoli

ES Sétif – El Merreikh

Zamalek – MO Béjaia

WAC Casablanca – TP Mazembe

Enyimba – Etoile du Sahel

 

Coupe de la Confédération : Le programme : Huitième de finale

Zanaco – Stade Gabésien

CS Constantine – Misr Lel Makasa

MC Oran – KAC Marrakech

Azam – Espérance Tunis

Mounana – ENPPI

Al Ahly Shendi – Medeama