Si la 1re journée a vu le large succès de la Tunisie, elle a aussi enregistré les victoires plus étriquées du pays organisateur et des Emirats. Retour complet sur la journée inaugurale du tournoi parrainé par la FIFA.

C’est un bien petit succès que le pays hôte a remporté mardi, pour son premier match dans cette Coupe arabe des Nations FIFA contre le Bahrein (1-0). Mais le Qatar peut se satisfaire d’avoir inscrit trois points dans son groupe, à défaut d’une belle démonstration sur le plan du jeu. L’unique but de la rencontre -disputée au stade Al-Bayt, à Al-Khor- a été inscrit après l’heure de jeu par Abdulaziz Hatem, le milieu de terrain d’Al-Rayyan (69e) sur une passe décisive d’Akram Afif. Les protégés de Felix Sanchez renouent enfin avec la victoire, eux qui n’avaient plus gagné un match depuis fin juillet, c’était contre le Salvador (3-2) en Gold Cup de la Concacaf. Ils restaient sur une inquiétante série de huit matches sans le moindre succès.

Emirats arabes unis : heureux comme  Caio Canedo buteur face  à la Syrie

Emirats arabes unis : heureux comme Caio Canedo buteur face à la Syrie

Le Qatar affrontera vendredi Oman pour le compte de la 2e journée. Un adversaire qui a contraint au match nul l’Irak (1-1), qui figure parmi les outsiders de cette compétition. Salah Al-Yahyani avait ouvert tardivement la marque pour Oman sur penalty (1-0, 78e). Mais les Irakiens, dirigés par le Monténégrin Zeljko Petrovic, ont arraché l’égalisation au bout du temps additionnel (90E+8) sur un autre penalty, transformé par Hassan Sayyid, le jeune attaquant d’Al-Karkh. L’Irak défiera Bahrein lors de la 2e journée.

L’autre rencontre du groupe B, celui de la Tunisie et de la Mauritanie, opposait les Emirats à la Syrie. Ce sont les Emiratis de Bert Van Marwijk qui se sont imposés (2-1) après avoir inscrit rapidement deux buts par Caio (24e) le joueur d’Al-Aïn, puis Ali Saleh (30e, 2-0) d’Al-Wasl. La Syrie, à l’heure de jeu, s’est un peu réveillée et a inscrit un but synonyme d’espoir par Ward Salama (2-1), l’un de ses joueurs basés à Bahrein (Manama club). Mais les Emirats ont finalement conservé leur maigré avantage. Ces derniers défieront vendredi la Mauritanie, étrillée 5-1 lors du match d’ouverture par la Tunisie. Les Aigles de Carthage, quant à eux, affronteront la Syrie.

Les Fennecs de Bougherra arrivent avec beaucoup d'ambition (photo faf.dz)

Les Fennecs de Bougherra arrivent avec beaucoup d’ambition (photo faf.dz)

Aujourd’hui, la 2e journée de la compétition marque l’entrée en lice d’un favori, l’Algérie de Madjid Bougherra face au Soudan. Le sélectionneur dispose d’éléments aussi expérimentés que Mbolhi, Bedrane, Soudani, Tougai, Brahimi, Belaili, Bounedjah et Benlamri. De quoi aller loin. L’Egypte et ses vedettes (El-Shenawy, Souleya, Hamdi Fathy, Akram Tawfik, Ahmed Zizo, Magdi Afsha) affronteront de son côté le Liban. Emmené par Zniti, Dari, Jabrane, El-Karti, El-Haddad, Benun, Bouftini, Hafidi, Bencharki et Rahimi, le Maroc -vainqueur en début d’année du CHAN au Cameroun- sera opposé à la Palestine tandis que l’Arabie saoudite, autre formation favorite, jouera la Jordanie.

@Frank Simon