La Coupe arabe des nations qui se disputera  à Doha (Qatar ) à du 30 novembre au 18 décembre ne décernera pas seulement un trophée de prestige, elle sera l’occasion pour les meilleures équipes de réaliser une bonne affaire financière et pour le vainqueur de rafler un vrai jackpot. En effet le champion arabe recevra la coquette somme de 5 millions de dollars, alors que la finaliste  se verra offrir un chèque de 3 millions de dollars.

Des sommes  conséquentes pour les fédérations nationales, même pour les mieux pourvues en moyens comme celles du Golfe arabe ou du Maghreb. La troisième place sur le podium rapportera tout de même 2 millions de dollars, la quatrième, 1,5 million $  et la cinquième, 1 million  $. A noter que même les équipes élimnées en phase de groupes ne rrentreront pas bredouilles puisqu’elles auront droit à une prime de 750 000 $ chacune. Si la compétition est placée sous la tutelle de la FIFA, c’est l’Union arabe de football (UAFA), coorganisatrice de l’événement qui paiera les primes dont elle a décidé du montant.

@2022mag.com