Egypte : Ahly 2 – Zamalek 0 . Vainqueur 2-0 du 153e derby du Caire, le Ahly se détache en tête du classement. Au Zamalek en revanche, rien ne va plus avec le limogeage immédiat du coach Mido…

 Sommet attendu de la 17e journée du classement, le prometteur derby cairote n’aura pas failli à sa (sulfureuse) réputation. Et pas seulement parce que, avant la rencontre, la pression était immense sur les épaules du coach zamalkaoui, Mido, battu lors de la journée précédente par son ancien club, Ismaïli (1-0) après un nul contre Smouha (1-1). Une victoire était absolument vitale au jeune technicien afin de combler l’écart avec le Ahly, leader avec quatre points d’avance. Et pour continuer d’exercer sur le banc du Zamalek, dont il est le troisième entraîneur cette saison. Déjà…

Du côté du Ahly justement et malgré le départ récent de son entraîneur José Peseiro, l’espoir était de mise, d’autant que les Rouges du Caire s’étaient imposés 3-2 lors de la Supercoupe face aux champions sortants. Sous la direction de son coach intérimaire, Abdel Aziz « Zizo » Abdel-Shafi, le Ahly a entre temps accumulé les succès, face respectivement à Ismaïli, Ittihad Alexandrie et ENPPI.

Disputé à huis clos, le clasico cairote a également vu les géants cairotes se présenter quasiment avec leur meilleure équipe possible. Chez les « Chevaliers Blancs », Mido avait décidé de se passer de sa recrue zambienne, l’attaquant Emmanuel Mayuka (ex-Metz), et devait également composer avec les absences de Mohamed Koffi, suspendu et du milieu défensif Tarek Hamed, suspendu. Le Ahly, quant à lui, ne déplorait qu’une absence majeure, celle de son buteur vétéran Emad Meteab.

Pendant la première période, les débats étaient relativement équilibrés. La plus belle occasion était cependant à créditer pour le Ahly, avec une reprise de volée d’Ahmed Fathi qui obligeait El-Shennawi à une superbe parade (19e). Hormis cette alerte, le Zamalek se montrait trop brouillon devant le but adverse pour espérer ouvrir la marque.

 

Evouna, auteur du premier but d'Al Ahly

Evouna, auteur du premier but d’Al Ahly

La seconde mi-temps reprenait avec un Ahly visiblement désireux de faire rapidement le break. Et c’est le Gabonais Malick Evouna qui se jouait des défenseurs centraux adverses avant de trouver le fond des filets d’une superbe frappe (55e) pour son sixième but de la saison : 1-0, juste avant l’heure de jeu pour un Ahly compact et plus réaliste. Le Zamalek tentait alors de revenir au score rapidement, mais se heurtait à une muraille rouge. Mido procédait à quelques changements afin d’apporter un peu de fraîcheur dans son secteur offensif.

Entré dans le dernier quart d’heure, l’expérimenté Shikabala, dont c’était le premier derby depuis deux ans et demi, bénéficiait d’un dangereux coup franc et trouvait la tête de Bassem Morsi. Mais l’attaquant international, dans un mauvais jour, ne cadrait même pas… (84e). A la toute dernière minute du temps réglementaire, le Ahly enfonçait le clou définitivement : Amr Gamal profitait d’un contre rondement mené, à trois contre un, pour venir battre El Shennawi (2-0).

Le Zamalek court toujours après sa première victoire dans un derby en championnat depuis 2007, même s’il a dominé le Ahly 2-0 récemment dans une autre compétition, c’était en finale de la dernière Coupe nationale. Quant à Zizo, le coach intérimaire du Ahly, il poursuit sur sa lancée avec un quatrième succès en championnat, et se déplace sans pression à El-Geish (13e) ce samedi.

Dans la foulée de ce résultat, le président du Zamalek, l’impétueux Mortada Mansour, limogeait Mido, pourtant récemment nommé en remplacement de Marcos Paqueta, qui avait lui-même succédé à Jesualdo Ferreira. Quatrième homme à prendre place sur le banc des champions 2015 ce dimanche contre Wadi Degla, le coach adjoint Mohamed Salah succède temporairement à Mido, sacrifié lui aussi sur l’autel des mauvais résultats, après avoir pourtant remporté ses quatre premiers matches. Mais déjà, un cinquième entraîneur est attendu : « Un technicien étranger », a prévenu le président en direct sur une télévision nationale. « La décision de virer Mido était déjà dans l’air du temps après la défaite contre Ismaïli, étant donné qu’on joue mal depuis six ou sept journées », a encore expliqué Mortada…

 @Samir Farasha

La feuille de match

A Alexandrie (Borg El-Arab),

AHLY – ZAMALEK : 2-0 (0-0). Buts : Evouna (55e), Amr Gamal (90e).

 Zamalek : Ahmed El-Shennawi – Omar Gaber, Ali Gabr, Ahmed Dwidar, Hamada Tolba – Ibrahim Abdel-Khalek (Hazem Emam, 60e), Ahmed Tawfik, Maarouf Yusuf – Ayman Hefni (Shikabala, 74e), Mahmoud Kahraba (Mostafa Fathi, 65e), Bassem Morsi. Entraîneur : Mido.

Ahly : Sherif Ekramy – Ahmed Fathi (Mohamed Hani, 58e), Ahmed Hegazy, Ramy Rabia, Sabri Rahil – Hossam Ghaly, Hossam Ashour – Abdallah El-Said, Ramadan Sobhi, Moemen Zakareya (Saleh Gomaa, 85e) – Malick Evouna (Amr Gamal, 75e). Entraîneur. : Zizo.