Victorieuse   de la Mauritanie (2-1)au match aller des éliminatoires   de la CAN U20 2017, l’équipe d’ Algérie n’arrive pas à Nouakchott en bombant le torse. Il s’en faut de beaucoup. Les jeunes Mourabitounes sont en gros progrès et seront des clients redoutables pour les Fennecs. Toutefois le sélectionneur Mohamed Mekhazni se montre optimiste quant à l’issue de la rencontre:  “On a fait ce qu’il fallait pour préparer notre équipe comme il se doit, a-t-il confié au quotidien algérien El Moudjahid, le reste c’est sur le terrain que les joueurs doivent le démontrer.  On doit être capable d’inscrire un but pour les obliger à se découvrir. A ce moment-là, il faudra être aussi capable de planter pourquoi pas un second but pour couper les jambes à l’adversaire. On sait que ça sera difficile pour les deux équipes. On a gagné à l’aller, même si cela s’est fait sur un score serré. Soyez sûrs que les joueurs se donneront à fond pour la qualification. Ils sont conscients de l’enjeu”. Le match est prévu dimanche après-midi au stade olympique de la capitale mauritanienne. L’Algérie mise beaucoup sur un bon parcours de l’équipe U20 pour valider en quelque sorte l’excellente performance des U23 e novembre 2015. A ce sujet, il faut rappeler la déclaration du directeur technique algérien Toufik Korichi avant le match aller :” Si nous nous sommes engagés pour disputer ces éliminatoires c’est pour nous qualifier à la phase finale. Nos jeunes espèrent rééditer l’exploit de la sélection des moins de 23 ans qui a terminé à la deuxième place lors de la précédente CAN de cette catégorie”. Un nouvel échec des U20 dans la conquête d’une crédibilité en Afrique serait très mal pris du côté d’Alger et le débat sur la qualité de la formation locale remis logiquement sur la table.

U20 2018