Expulsé au cours de la demi-finale contre le Cameroun, le sélectionneur portugais des Pharaons accuse l’arbitre gambien Papa Bakary Gassama d’avoir cherché à intimider l’Egypte quelques minutes avant le match. Le quotidien égyptien Al Ahram rapporte ainsi les propos de Carlos Queiroz : « Il est entré dans notre vestiaire et a menace notre staff, après qu’on est critiqué sa nomination pour un match si important. Malheureusement, on nous envoie ce genre d’arbitres avant un match si important, des arbitres qui veulent faire le show. Il a agi comme s’il était Superman. J’ai presque 70 ans, dont 44 dans le football. Qui sont-ils, ceux qui viennent me crier au visage et dans celui de Wael Gomaa ? Des gamins. Comme si on venait de débuter dans la carrière… Déjà, ils ont viré mon adjoint Roger de Sa lors du match précédent, alors qu’il était agressé par le président de la fédération marocaine… Il y a des témoins, ils ont vu qu’il l’a insulté dans le tunnel menant aux vestiaires. Pourtant, la CAF l’a suspendu 4 matches. Rien en revanche pour le président de la FRMF…La CAF ne respecte pas l’Egypte ». Rappelons que la CAF a infligé une suspension de deux matches fermes à Queiroz après la demi-finale, ce qui signifie qu’il ne sera pas sur le banc en finale ni même lors du barrage aller de CDM 2022 en mars contre le Sénégal…

@Samir Farasha