Deux matches seulement sont au programme ce mercredi, dans le groupe D : Nigeria – Guinée Bissau et surtout Egypte – Soudan. Un derby du Nil entre des Pharaons qui ont besoin a minima d’un nul face à leurs rivaux pour voir la suite de la compétition. Pour rappel, l’Egypte compte trois points et le Soudan, un seul. La formation dirigée par Carlos Queiroz n’a pas franchement convaincu face à la Guinée Bissau (1-0) dont le but égalisateur a été annulé on ne sait trop pourquoi. Mais ce soir, elle peut se contenter d’un partage des points face à un adversaire faible et peu expérimenté.

Quasi assurés de jouer en huitièmes, les Egyptiens interrogent sur leur capacité à aller plus loin que ce second tour. L’absence de titulaires blessés – Akram Tawfik, Ahmed Fatouh, Mahmoud El-Wensh – dans le secteur défensif est évidemment un élément à prendre en considération. Dans le jeu, le retour d’Amr El-Souleya, passeur décisif pour Mohamed Salah, aura fait du bien. Reste à savoir si Queiroz prendra le risque d’aligner d’entrée un Ahmed Zizo bon à chaque fois qu’il est entré en jeu. Marmoush a été intéressant dans son couloir droit et Mohamed Salah, lorsqu’il s’est trouvé libéré dans le jeu, plus dangereux. Rappelons que la dernière opposition entre le Soudan et l’Egypte, c’était au premier tour de la Coupe arabe des nations FIFA, a tourné à la démonstration en décembre dernier : 5-0 pour les Pharaons…

@Frank Simon