La prochaine édition de la Coupe d’Afrique des Nations verra la participation de six nations arabes. Au Cameroun, la Mauritanie et le Soudan seront également présents aux côtés des cadors du football arabe (Algérie, Egypte, Maroc, Tunisie). Seule la Libye ne sera pas du grand festin continental.

LES TOPS

 Algérie : une qualification championne pour les Fennecs

Algérie : une qualification championne pour les Fennecs

Commençons par les champions d’Afrique 2019, qui ont réalisé une campagne sérieuse, appliquée même pour empocher leur billet pour leur 18e CAN. Et prolongé leur invincibilité à l’occasion de ces éliminatoires. Avec 14 points, l’Algérie a tout simplement écrasé sa poule puisqu’elle termine avec 6 longueurs d’avance sur le Zimbabwe. Les hommes de Djamel Belmadi ont remporté quatre de leurs six rencontres avec au passage deux 5-0, contre la Zambie et le Botswana. Ils n’ont été accrochés que par le Zimbabwe (2-2) et la Zambie (3-3) dans des circonstances déjà évoquées ici. Les Fennecs ont inscrit 19 buts pour six encaissés. Baghdad Bounedjah (4 buts) et Ryad Mahrez (3) sont ses deux meilleurs finisseurs. L’Algérie était qualifiée après la 4e journée, fin novembre 2020. A l’issue de son dernier match, spectaculaire, à Blida face aux Zèbres botswanais (5-0), elle a porté à 24 matches son invincibilité. On la retrouvera fin mai-début juin pour la suite des éliminatoires (phase de poules) de la CDM 2022. Belmadi en a aussi profité pour élargir son groupe à des nouveaux tels que Farid Boulaya (Metz).

Maroc : une campagne solide pour les Lions de l'Atlas

Maroc : une campagne solide pour les Lions de l’Atlas

Passons aux Lions de l’Atlas du Maroc, qui disputera sa 17e CAN. La formation dirigée par Vahid Halilhodzic a elle aussi terminé en tête de sa poule avec 14 points, comme l’Algérie donc. Son bilan ? Quatre victoires et deux nuls, pour dix buts inscrits et un seul encaissé. Qualifiés depuis la 4e journée, les Marocains ont très peu marqué durant ces éliminatoires. Ainsi, ils ont été tenus en échec à deux reprises par la Mauritanie (0-0) et ont difficilement dominé le Burundi (1-0). Leur meilleur buteur est le joueur de Chelsea Hakim Ziyech (3 buts), devant En-Nesyri et Achraf Hakimi (2). Les Mondialistes 2018 n’ont pas particulièrement impressionné dans le jeu, alors qu’ils possèdent de fortes individualités. On attendra d’eux qu’ils tendent vers plus d’efficacité en phase finale en janvier 2022.

Dans le même groupe, les Mourabitounes ont arraché le billet de la qualification en terre centrafricaine lors de la 6e et dernière journée. Les protégés de Corentin Martins, en poste depuis l’automne 2014, ont battu la Centrafrique (1-0) grâce à Aboubakar Kamara, prêté cette saison à Dijon par Fulham. Il s’agissait de sa deuxième sélection seulement. La Mauritanie reviendra donc en phase finale de CAN trois ans après sa première participation. Et avec certainement l’intention d’aller un peu plus loin que le 1er tour. Elle n’a remporté que deux matches, fait trois nuls et perdu une rencontre, au Burundi. Son bilan chiffré est mince : 5 buts pour, 4 buts contre. Suffisamment pourtant pour se présenter au Cameroun.

Mauritanie : deuxième phase finale consécutive pour les Mourabitounes

Mauritanie : deuxième phase finale consécutive pour les Mourabitounes

Que dire des Pharaons d’Egypte, qui ont bouclé leur groupe en tête avec 12 points devant les Comores ? Les joueurs de Hossam Badri ont remporté trois matches et fait trois nuls. Suffisant pour disputer une 24e phase finale de CAN, record africain. Mal embarqués en début de campagne (deux nuls), ils se sont relancés à la faveur d’un double succès sur le Togo. Les coéquipiers de Mohamed Salah, enfin de retour en sélection contre le Kenya (1-1) après 625 matches d’absence, ont validé leur ticket ce soir-là. Avant de remporter le match de prestige contre les Comores (4-0) grâce à un doublé de Salah et à un chef d’œuvre d’El-Neny. Deux attaquants se sont mis en valeur tout récemment et devraient être du voyage au Cameroun : Magdi Afsha, le milieu offensif du Ahly (2 buts) et Mohamed Sherif (Ahly). Le bilan chiffré est sobre : 10 buts pour, 3 contre. Les Pharaons seront au Cameroun pour effacer l’humiliation née de l’élimination en huitièmes de leur CAN par l’Afrique du Sud.

Egypte  Les Pharaons ont mieux fini qu'il n'avait commencé la campagne de qualification

Egypte Les Pharaons ont mieux fini qu’il n’avait commencé la campagne de qualification

Place maintenant à la sélection arabe qui a le mieux performé dans ces éliminatoires de CAN : la Tunisie. On, serait tenter d’écrire, comme d’habitude en fait ! Les Aigles de Carthage ont accumulé 16 points (5 victoires, 1 nul). Seule la Tanzanie a accroché la formation de Mondher Kbaier (1-1 en novembre 2020). Les quatrièmes de la dernière CAN, qui n’ont pas laissé une grosse impression à l’époque, ont terminé ces éliminatoires sur les chapeaux de roue avec un succès à Benghazi sur la Libye 5-2 puis un ultime succès sur la Guinée Equatoriale (2-1). Saifeddine Jaziri, Saif-Eddine Khaoui et Wahbi Khazri terminent co-meilleurs réalisateurs de cette fructueuse campagne (3 buts). Sur ce qu’on a vu, la Tunisie, dont ce sera la 19e CAN, peut prétendre figurer en quart de finale au Cameroun.

Tunisie : une grosse performance pour les quatrièmes de l'édition 2019

Tunisie : une grosse performance pour les quatrièmes de l’édition 2019

On terminera avec le Soudan, dont ce sera la huitième phase finale de CAN, mais la première depuis 2012. Les hommes de Hubert Velud ont réussi un sans-faute lors des matches retour (3 victoires sur 3 possibles). Ils ont dominé le Ghana 1-0, Sao Tome 2-0 puis l’Afrique du Sud 2-0, terminant deuxièmes à un point derrière le Ghana (12 contre 13). Battus par l’Afsud 1-0 et le Ghana 2-0, les Chevaliers de Jediane ont cru en leur étoile jusqu’au bout. Le héros des trois derniers matches est Mohamed Abdelrahman (3 buts au final). Quart de finaliste en 2012 au Gabon, le Soudan n’a pas forcément l’étoffe d’un favori mais il a pris confiance face à des sélections plus réputées. On peut s’attendre à ce qu’il se batte pour sortir de sa poule. Son bilan chiffré ressemble à celui de l’Egypte à un but près (9 buts pour, 3 contre). 

Soudan : retour parmi l'élite 10ans après

Soudan : retour parmi l’élite 10ans après

LE FLOP

On espérait vraiment que la Libye sortirait le grand jeu dans ces éliminatoires de la CAN 2021. Mais elle n’a jamais vraiment réussi à lancer sa campagne. Elle termine quatrième et dernière avec 3 points, loin derrière la Tunisie, la Guinée Equatoriale et la Tanzanie. Elle a inscrit 7 buts mais en a encaissés quinze. Elle semblait pourtant avoir trouvé son équilibre lors de la 2e journée (2-1 contre la Tanzanie). Mais tout s’est effondré lors des matches miroir contre la Guinée Equatoriale (2-3, 0-1). Giflée chez elle à Benghazi par la Tunisie (2-5), pour son grand retour dans un stade du pays, elle a terminé par une cinquième défaite en Tanzanie (1-0). Après un CHAN décevant (élimination au 1er tour), la Libye de Zoran Filipovic a de nouveau déçu malgré quelques talents comme Hamdou Elhouni, Muaid Ellafi ou encore Sand El-Warfali. Insuffisant cependant pour tenir tête au voisin tunisien…

@Samir Farasha